Crash aérien : la colère du peuple iranien

Samedi 11 janvier, Téhéran a reconnu avoir abattu accidentellement un avion civil. Dans la soirée, un rassemblement des Iraniens en hommage aux 176 civils s'est transformé en manifestation.

France 2

L'arrière d'un avion dessiné par les noms des 176 victimes et des titres accusateurs, comme "impardonnable", figurent en Une d'un quotidien pourtant pro-gouvernement. Jamais la presse iranienne n'avait été aussi critique contre le régime. Fait extrêmement rare, même la télévision d'État a montré les images d'une manifestation à Téhéran (Iran). Un rassemblement d'hommages aux victimes dont au moins 82 Iraniens, avec des slogans anti-régime.

Donald Trump apporte son soutien aux manifestants

En pleine crise diplomatique entre l'Iran et les États-Unis, Donald Trump n'a pas manqué d'apporter son soutien aux manifestants en farsi, sur Twitter. "Nous suivons de près vos manifestations et votre courage nous inspire", a déclaré le président américain. Après trois jours de négociation, les dirigeants iraniens ont reconnu samedi 11 janvier que l'avion de ligne a bien été abattu par erreur d'un tir de missile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les débris de l\'avion de ligne ukrainien qui s\'est écrasé avec 176 personne à bord, le 8 janvier 2020 près de Téhéran (Iran).
Les débris de l'avion de ligne ukrainien qui s'est écrasé avec 176 personne à bord, le 8 janvier 2020 près de Téhéran (Iran). (AFP)