L'angoisse du peuple grec

A Athènes, une équipe de France 2 a constaté la lassitude des Grecs face à la situation en suspens de leur pays.

FRANCE 2

L'Eurogroupe discute, ce samedi 11 juillet, des propositions de la Grèce à ses créanciers. L'avenir du pays au sein de la zone euro est incertain. Et à Athènes, cette situation a des conséquences. "On ressent une profonde lassitude. Les Grecs sont fatigués d'être pris en étau entre leur gouvernement et les créanciers", rapporte Clément Le Goff, journaliste de France 2.

En Grèce, les banques sont fermées depuis deux semaines et l'économie s'en trouve paralysée. "Je veux que ça se termine, toute cette histoire", lâche un Athénien. Un autre suit les informations et parle de "l'un des jours les plus importants de l'histoire de la Grèce".

Un geste de l'Europe espéré

Les militants de Syriza, eux, essayent de rester optimistes. "On veut une solution définitive", clament les partisans d'Alexis Tsipras. D'autres Grecs espèrent un geste de l'Europe. "Maintenant que la Grèce fait exactement ce qu'on lui a demandé, je pense que l'Europe devrait être plus généreuse", estime un jeune homme. Une femme, elle, se dit angoissée mais espère que "ça se terminera bien".

Le JT
Les autres sujets du JT