Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Populisme : "La carte européenne des contestations populaires"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Une poussée des nationalismes est observée sur tout le continent européen. Les partis traditionnels voient leurs électeurs les abandonner au profit de mouvements ayant souvent pour ennemis l'Europe et les élites politiques. Extrait de "13h15 le dimanche" du 15 mars.

Un peu partout en Europe, les peuples se détournent de plus en plus des partis d'alternance traditionnels. Les votes contestataires observés dans la plupart des pays du continent européen expriment bien cette défiance envers les classes politiques dont les membres se sont partagé le pouvoir depuis des décennies.

Les partis se disant alternatifs grimpent dans les sondages. En France, les derniers sondages placent le Front national en tête devant tous les partis avec 33 % des intentions de vote, contre seulement 9 % pour Jean-Luc Mélenchon, défendant des valeurs opposées et sympatisant des mouvements Syriza en Grèce et Podemos en Espagne.

La montée des nationalismes

De l'autre côté de la Manche, les souverainistes eurosceptiques de UKIP (UK Independence Party) sont arrivés en tête aux dernières élections européennes. Aux Pays-Bas, les nationalistes du Parti pour la liberté (Partij voor de Vrijheid, ou PVV) collent aux basques des partis classiques, et en Belgique le Vlaams Belang d'extrême droite reste très présent.

Au Danemark, les nationalistes du Parti populaire danois et le Mouvement contre l'Union européenne représentent plus de 34 % des voix. En Allemagne, le nouveau parti eurosceptique Alternative für Deutschland a fait score égal avec la gauche radicale représentée par Die Linke, soit 7 % des voix. En Autriche, ou en Hongrie, l'extrême droite continue de se renforcer. Et en Grèce, le parti néo-nazi Aube dorée a fait 9 % aux dernières élections. Une montée des nationalismes dans toute l'Union européenne, attentivement suivie par la Russie de Vladimir Poutine.

Une vidéo extraite de "13h15 le dimanche" du 15 mars 2015.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.