Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Populisme : "Pour Jean-Luc Mélenchon, le populisme est une invention de la petite bourgeoisie dorée"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Après la victoire de Syriza en Grèce et l'essor du mouvement Podemos en Espagne, Jean-Luc Mélenchon, ancien coprésident du Parti de gauche, veut y croire aussi. Extrait de "13h15 le dimanche" du 15 mars.

Il y a eu la victoire de Syriza en Grèce en janvier et la nomination de son dirigeant Alexis Tsipras comme Premier ministre. Il y a l'irrésistible ascension du mouvement Podemos en Espagne, créé début 2014, et déjà devant tous les autres partis du pays. L'ancien coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, y croit aussi pour la France.

"Il faut être dans une nouvelle manière d'organiser le champ politique. Le peuple contre la caste, l'oligarchie, et pas seulement la droite contre la gauche. Pour plein de gens, ça ne veut rien dire, car ce sont les mêmes", estime l'ancien candidat du Front de gauche aux élections présidentielles de 2012, qui avait obtenu 11,10 % des voix au premier tour.

"Le peuple fait peur aux belles personnes"

Le député européen estime que "les gens sont stimulés par ce qu'on a vu en Grèce et que la victoire est possible".  Y aurait-il un risque "populiste" ? lui demande la journaliste. "J'espère bien", répond-il, avant de préciser : "Qu'est-ce que ça veut dire 'populiste' ? C'est une invention de la petite bourgeoisie dorée, parisienne, qui manifeste sa haine du peuple."

L'ancien ministre socialiste (2000-02) dans le gouvernement de Lionel Jospin enfonce le clou en affirmant ainsi qu'"est baptisé 'populisme' tout ce qui n'est pas bien dans la case, la norme. Oui, et alors ? Il y a le peuple qui manifeste... Il y a surtout le peuple, et c'est ça qui fait peur aux belles personnes" .

Une vidéo extraite de "13h15 le dimanche" du 15 mars 2015.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.