L'Ukraine a reçu des avions de chasse pour renforcer son armée de l'air, annonce le Pentagone

Kiev réclamait de ses partenaires occidentaux des Mig-29, appareil fabriqué dans les années 1980, que ses militaires savent déjà piloter et qui constituaient l'essentiel de sa flotte

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un MIG-29, appareil de fabrication russe constituant l'essentiel de la flotte ukrainienne, lors d'un show aérien dans la région de Moscou (Russie), en 1992. (VLADIMIR VYATKIN / SPUTNIK VIA AFP)

L'Ukraine a reçu des avions de chasse et des pièces détachées pour renforcer son armée de l'air, annonce mardi 19 avril le porte-parole du Pentagone, John Kirby, refusant de préciser leur nombre ou les pays ayant fourni les appareils. "Aujourd'hui, ils ont à leur disposition plus d'avions de chasse qu'il y a deux semaines. (...) Sans entrer dans les détails sur ce que d'autres pays fournissent, je dirais qu'ils ont reçu des appareils supplémentaires et des pièces détachées pour accroître leur flotte." Avant le début de la guerre, l'Ukraine disposait de moins de 200 avions de chasse, dix fois moins que son adversaire russe, relevait Libération en mars.

Des avions de fabrication russe ?

Il n'a pas précisé le type des appareils fournis à l'armée ukrainienne, qui réclamait des avions de guerre depuis des semaines, mais il a laissé entendre qu'il s'agissait d'appareils de fabrication russe. "D'autres nations qui ont l'expérience de ce genre d'avions ont pu les aider à avoir plus d'appareils en service." John Kirby a également annoncé que les Etats-Unis, qui ne veulent pas apparaître comme pays belligérant dans ce conflit, avaient facilité l'envoi de pièces détachées vers le territoire ukrainien mais n'y avaient pas acheminé d'avions.

Kiev réclamait de ses partenaires occidentaux des Mig-29, appareil fabriqué dans les années 1980, que ses militaires savent déjà piloter et qui constituaient l'essentiel de sa flotte. Mais seuls une poignée de pays d'Europe de l'Est en disposent. Un possible transfert de tels avions russes depuis la Pologne avait été discuté début mars, avant que les Etats-Unis ne s'y opposent, redoutant que la Russie puisse y voir une trop grande implication directe de l'Otan dans le conflit. L'Union européenne avait de son côté promis d'acheter pour 450 millions d'euros d'armes, dont des avions de chasse, début mars.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.