Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : des solutions envisagées pour acheminer les céréales ukrainiennes en Europe

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : des solutions envisagées pour acheminer les céréales ukrainiennes en Europe
Guerre en Ukraine : des solutions envisagées pour acheminer les céréales ukrainiennes en Europe Guerre en Ukraine : des solutions envisagées pour acheminer les céréales ukrainiennes en Europe
Article rédigé par franceinfo - D. Schlienger, J. Gasparutto, B. Thomas, L. Embise, C. Ricco
France Télévisions

Sous contrôle russe la mer d'Azov et la mer Noire, principales voies d'exportation de blé ukrainien, ne permettent plus à la production de circuler. 25 millions de tonnes de céréales sont ainsi bloquées et les alliés se penchent sur d'autres espaces de transit.

En Ukraine, 25 millions de tonnes de céréales sont bloquées depuis le début de la guerre, commencée il y a plus de trois mois. "La Russie utilise le blé comme une arme, comme une arme de guerre", assure Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Alors que la Russie contrôle la mer d'Azov et la mer Noire, le blé ukrainien, qui transite à 95 % par la mer, ne peut plus être exporté.

Des options roumaines et biélorusses

Une des options est le fret par la Pologne, mais celui-ci est minime. "Par rapport à un bateau, on est sur des quantités qui sont infimes", assure Arthur Portier, consultant chez Agritel. Un autre passage est possible par la Roumanie, par le fleuve ou par le train, mais cette opération est complexe. Un autre trajet via la Biélorussie est envisagé, mais il faudrait négocier avec cet allié de la Russie. "C'est très délicat parce qu'on a mis des sanctions sur la Biélorussie pour autre chose", rappelle Xavier Bettel, Premier ministre du Luxembourg. Les Occidentaux envisagent de faire escorter les bateaux de céréales et de trouver un accord avec la Russie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.