Guerre en Ukraine : dans la région de Kherson, un village traumatisé par six mois d'occupation russe

Publié
Guerre en Ukraine : dans la région de Kherson, un village traumatisé par six mois d'occupation russe
franceinfo
Article rédigé par
B. Mousset, F. Labigne - franceinfo
France Télévisions

À Vysokopillya, près de Kherson (Ukraine), la plupart des maisons sont détruites et les habitants sont devenus rares. Les femmes qui y restent témoignent de la vie qu'elles menaient ces derniers mois, sous occupation russe.

Jeudi 29 septembre, les symboles de l'occupation sont encore bien visibles dans la petite commune de Vysokopillya, près de Kherson, dans le sud de l'Ukraine. Avant la guerre et une occupation russe longue de six mois, 4 000 personnes vivaient là. Aujourd'hui, il n'y a plus beaucoup de maisons habitables, et presque plus personne n'y réside. La ligne de front est toute proche. "On vit au rythme des bombardements. Quand on marche dans les rues, on voit les avions qui passent au-dessus de nos têtes. On n'a pas peur, on est habitués et on fait confiance à Dieu", témoigne Mariya Nikolyk, une habitante.

Poste de contrôle dans le jardin

Au milieu des ruines, beaucoup de femmes tentent de reconstruire leurs vies détruites et racontent comment elles ont survécu. Pendant six mois, les soldats russes qui tenaient la ville se sont comportés comme des hors-la-loi. "Notre jardin leur a servi de poste de contrôle. Ils étaient toujours cinq ou six avec des mitrailleuses. Ils étaient sales. Ils nous ont dit qu'ils étaient originaires de Donetsk. Ils voulaient nous voler et prendre nos pommes de terre, mais on ne leur a rien donné", raconte Tetyana Pyrogova.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.