Brexit : l'accord est entre les mains du Royaume-Uni

L'accord sur le départ du Royaume-Uni est ratifié par l'UE, mais le Parlement britannique doit être consulté. Un vote à haut risque.

France 3

La Première ministre britannique Theresa May est dos au mur. Elle va devoir faire accepter ce texte, le faire voter par les députés au Parlement à Westminster. Ce sera très compliqué, car le Parlement britannique est profondément divisé sur le sujet depuis des semaines et que certains députés ne cessent de répéter qu'il est hors de question qu'ils votent ce texte.

Trois semaines de débat

Theresa May a moins de trois semaines pour convaincre, grappiller voix après voix pour obtenir la majorité. En cas d'échec, ce sera une sortie sèche de l'Europe, avec toutes les conséquences et l'incertitude que cela entraîne, ou la formation en urgence d'un nouveau gouvernement, avec un nouveau Premier ministre qui aura peut-être la volonté d'organiser un nouveau référendum sur le Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, le 14 novembre 2018 à Londres.
La Première ministre britannique, Theresa May, le 14 novembre 2018 à Londres. (ALBERTO PEZZALI / NURPHOTO / AFP)