Des "gilets jaunes" moins nombreux, mais toujours en colère

La mobilisation des "gilets jaunes" continue dimanche 25 novembre, même si le nombre de contestataires est en baisse. 

Voir la vidéo
France 3

Pour se faire entendre, les "gilets jaunes" ont choisi Vizille (Isère), berceau de la Révolution française et lieu de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. La colère est toujours perceptible dimanche 25 novembre en France, où les rassemblements se sont poursuivis toute la journée, comme des barrages filtrants à La Voulte-sur-Rhône, en Ardèche, ou à Sens (Yonne).

Fatigués, mais pas découragés

Plus populaires, des opérations "péages gratuits" ont eu lieu dans le Sud près d'Aubagne et Antibes. Tous les contestataires affirment qu'ils tiendront le temps qu'il faudra malgré les fêtes de fin d'année. "On est encore là, on ne se décourage pas", affirme une manifestante. "On commence à fatiguer tous, mais on fait avec", admet un autre. En attendant, un appel à manifester à Paris samedi prochain a été lancé sur les réseaux sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent contre l\'augmentation des taxes sur les carburants, le 17 novembre 2018, à Bordeaux (Gironde). 
Des "gilets jaunes" manifestent contre l'augmentation des taxes sur les carburants, le 17 novembre 2018, à Bordeaux (Gironde).  (NICOLAS TUCAT / AFP)