Euro : les pièces de 1 et 2 centimes pourraient bientôt disparaître

Les plus petites pièces de la monnaie européenne ont déjà disparu en Irlande et pourraient bientôt ne plus circuler en France.

Les pièces de un et deux centimes d'euros sont les plus encombrantes pour le porte-monnaie. Elles disparaitront peut-être bientôt de la circulation. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre la Commission européenne. Leur coût de fabrication en est la principale raison. Ironie du sort, ces petites pièces sont particulièrement chères à produire. Ainsi, une pièce de un centime revient à 1,65 centime d'euros. Les pièces de deux centimes reviennent elles à 1,94 centime l'unité. Puisqu'elles sont peu utilisées et restent souvent dans les poches, ces pièces doivent être frappées en grande quantité.

L'Irlande et la Belgique l'ont déjà fait

Certains pays d'Europe ont déjà sauté le pas. C'est le cas de l'Irlande, qui a retiré les deux pièces de la circulation. La Belgique a choisi de mettre en place leur disparition progressive. Pour ce faire, ils demandent aux commerçants d'arrondir leur prix à des chiffres nets ou bien à cinq centimes pour les paiements en espèces.
En France, le comité d'action publique 2022 planche déjà sur la question. Il envisage lui aussi une disparition progressive des petites pièces de la monnaie unique de la zone euro.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des centimes d\'euros, dans l\'établissement monétaire de Pessac (Gironde).
Des centimes d'euros, dans l'établissement monétaire de Pessac (Gironde). (FRANCOIS GUILLOT / AFP)