Coronavirus : les masques en rupture de stock dans les pharmacies

Le masque est inefficace pour se prémunir du coronavirus qui sévit en Chine, et pourtant, les Français se sont rués dessus, à tel point qu'il y a mercredi 29 janvier une rupture de stock dans les pharmacies.

La rupture de stock des masques illustre sans mal l'inquiétude qui monte en France. Son utilisation est pourtant inutile pour les personnes qui ne sont pas contaminées par le coronavirus. La ministre de la Santé Agnès Buzyn l'a rappelé lors de ses dernières prises de parole. Les pharmacies ont quand même été prises d'assaut. Dans l'une d'entre elles à Lyon (Rhône), on comptait plus d'une vingtaine de demandes par jour. La pharmacie n'est plus en mesure de fournir de masques. "Les grossistes principaux sont en rupture de stock. Les fournisseurs habituels de matériel médical sont en rupture de stock. On ne peut pas en avoir", explique une pharmacienne.

Frénésie excessive

Pour d'autres, l'achat de masques relève de la frénésie. "Je ne suis pas inquiète et trouve stupide de se précipiter pour acheter des masques, alors que le risque est quand même bien loin de nous", assure une cliente. De leur côté, les médecins rappellent qu'il n'y a pas d'épidémie en France. "On n'a pas de raison de se protéger, en dehors des soignants qui sont en contact avec les patients", précise un médecin. Des millions de masques sont en réserve, a assuré Agnès Buzyn, prêts à être distribués en cas d'urgence de santé publique

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres d\'une équipe médicale partent de l\'aéroport de Yinchuan (nord-ouest de la Chine) pour rejoindre la région de Wuhan, foyer de l\'épidémie, le 28 janvier 2020.
Des membres d'une équipe médicale partent de l'aéroport de Yinchuan (nord-ouest de la Chine) pour rejoindre la région de Wuhan, foyer de l'épidémie, le 28 janvier 2020. (WANG PENG / XINHUA / AFP)