Vidéo Comment la fonte de la banquise de l'Arctique affecte les vents et perturbe le climat

Publié
VIDEO. Comment la fonte de la banquise de l'Arctique affecte les vents et perturbe le climat
Article rédigé par
France Télévisions

Pour comprendre l'impact du réchauffement climatique, une équipe internationale de 300 scientifiques a étudié la structure, l'évolution et l'atmosphère de la banquise de l'Arctique pendant une année. Une étude d'envergure qui a, entre autres, démontré le rôle essentiel des vents sur le climat. 

Comment un phénomène apparemment local peut-il affecter le climat à l'échelle de la planète ? Alors que les chefs d'Etat sont réunis à Glasgow pour la COP26, France 5 diffuse jeudi 11 novembre un documentaire édifiant, intitulé Expédition Arctique, au cœur du réchauffement climatique. Cette expédition scientifique allemande, baptisée mission Mosaic, est la plus grande jamais menée au pôle Nord. Elle a nécessité dix ans de préparation et permis à des chercheurs de vingt nationalités différentes d'ausculter, de 2019 à 2020, le climatiseur du monde qu'est l'Arctique. 

Leur constat est alarmant. La fonte de la banquise arctique, deux fois moins étendue qu'il y a 40 ans à cause du dérèglement climatique, est soupçonnée de perturber les vents. Cela concernerait plus particulièrement le jet stream, qui joue un rôle majeur dans tous les phénomènes météorologiques de la planète. 

Les vents polaires ont un effet décisif sur le climat, au-delà de l'Arctique

Appelé également courant-jet, le jet stream est un courant d'air de haute altitude, qui souffle d'ouest en est dans l'hémisphère nord. Ayant une vitesse moyenne de 150 km/h, il est alimenté par la différence de températures entre l'équateur et l'Arctique. Mais, selon de nombreux scientifiques, le réchauffement de l'Arctique affaiblit et désorganise le jet stream. 

Ce phénomène rend les cycles météorologiques de plus en plus irréguliers et peut avoir des conséquences dramatiques, comme des périodes d'inondations, de froid et de sécheresse plus longues ou plus fréquentes. "De l'air froid risque s'échapper de l'Arctique et de recouvrir des régions d'Europe et d'Amérique du Nord, ce qui donnerait des températutres très basses en hiver", s'inquiète John Cassano, professeur agrégé au département des sciences atmosphériques et océaniques du Colorado, dans le documentaire.

Le jet stream "a un impact sur toutes nos activités : sur les agriculteurs, sur les chutes de pluie, (...) sur les vagues de chaleur, les tempêtes de neige", rappelle le membre de la mission Mosaic. Et de conclure : "comme l'Arctique est très loin, les gens se disent que ce n'est pas important, mais son rôle est tellement essentiel pour la santé de la planète qu'on doit s'en occuper". 

Le documentaire Expédition Arctique, au cœur du réchauffement climatique, réalisé par Ashley Morris est diffusé sur France 5, le 11 novembre à 20h55. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.