Canicule : l’été 2022, aux températures records, responsable d’une forte surmortalité

Publié
20H Réchauffement climatique : l’été au température record, cause d’une forte surmortalité
Article rédigé par
C.Sinz, A.Jolly, A.Lo Cascio, D.Chevalier, T.Van Cauwenberge - France 2
France Télévisions
L’été 2022 a été le plus meurtrier depuis 2003 avec 10 420 décès supplémentaires par rapport aux années précédentes, selon un rapport de Santé Publique France, publié mardi 22 novembre.

L’été très chaud de 2022 débouche sur un terrible constat : 10 420 décès supplémentaires par rapport aux cinq dernières années, selon Santé Publique France. Soit une surmortalité de 6 % entre le 1er juin et le 15 septembre. 78 % de la population a été touchée par des canicules. Pendant ces périodes dans les départements concernés, on dénote 2 816 décès. C’est 17 % de surmortalité.

Le Covid-19 également responsable

Mais parmi ces morts, on dénombre aussi près de 900 morts du Covid. "Il est difficile de distinguer la part relative à la température et la part relative à la Covid-19 ", précise Sébastien Denys, directeur Santé-Environnement-Travail de Santé Publique France. Parfois, les effets des deux causes se combinent chez les personnes fragiles. La surmortalité a été constatée surtout dans le sud de la France, avec quatre départements qui cumulent 60 % des morts. Les de 75 ans sont les plus touchés.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.