Automobile : les voitures électriques chinoises inondent le secteur

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Automobile : les voitures électriques chinoises inondent le secteur
Automobile : les voitures électriques chinoises inondent le secteur Automobile : les voitures électriques chinoises inondent le secteur (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - D. Schlienger, T. Maillet, A. Miguet, F. Furnemont, V. Astruc, M. Colbac, A. Boulet
France Télévisions
Le nombre de voitures électriques chinoises augmente en Europe, mais elle se vendent moins bien en raison de la suppression de leur bonus écologique.

Derrière des barbelés à l’abri des regards, des milliers de voitures, en majorité des électriques de fabrication chinoise, sont stockées dans des terminaux portuaires belges. Leur nombre n’a cessé d’augmenter. En ce moment, les voitures électriques chinoises se vendent moins bien, depuis que plusieurs pays ont retiré les bonus écologiques quand le véhicule vient de Chine. 

La Chine produit plus qu’elle consomme

"Les ventes ont baissé de 10 à 20% en mars. Comme ce sont surtout des marques chinoises, elles se vendent sur Internet et n’ont pas de grand réseau de concessionnaires. Tout ce qui n’est pas vendu est stocké dans les ports", explique Roel Gevaers, chercheur à l’université d’Anvers (Belgique) et spécialiste des chaînes logistiques.  

La Chine, de son côté, continue de surproduire : jusqu’à 30 millions de véhicules par an, dont près de la moitié de véhicules électriques. Comme le marché local n’en absorbe que les deux tiers, les entreprises chinoises cherchent à vendre le reste à l’étranger. 4,1 millions de voitures chinoises ont été exportées en 2023, une hausse de 58%. Pékin subventionne l’industrie, et les voitures sont vendues jusqu’à 20% moins cher qu’un modèle européen équivalent. La Commission européenne a lancé une enquête pour évaluer la concurrence. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.