Crise des sous-marins : "cela ne se fait pas entre amis et entre alliés", juge Nicolas Sarkozy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
"Ça ne se fait pas entre amis" : Nicolas Sarkozy prend la parole au sujet de la crise des sous-marins
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a expliqué qu'il soutenait la réaction française dans la crise des sous-marins.

"Ce qui a été fait n'est pas à la hauteur de notre histoire". L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a expliqué mardi 21 septembre, depuis Neuilly-sur-Seine (Haut-de-Seine) qu'il soutenait la réaction française dans la crise des sous-marins. Provoquée par la rupture d'un contrat de 56 milliards d'euros promis à la France au profit d'une livraison de sous-marins nucléaires américains, cette dernière fait tanguer les relations entre les Etats-Unis, l'Australie et Paris.

"Ce qui a été fait par le Président Biden n'est pas à la hauteur de nos intérêts stratégiques communs, a expliqué l'ancien chef de l'Etat. Cela ne se fait pas entre amis et entre alliés."  "C'est un calcul de très courte vue", a-t-il ajouté. Ils ont fissuré une amitié très importante pour la civilisation occidentale." Lundi, le ministre français des Affaires étrangères avait dénoncé "une rupture de confiance" depuis New York (Etats-Unis).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des sous-marins australiens

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.