Explosions à Beyrouth : l'Algérie et la Tunisie dépêchent des aides d'urgence

Alger envoie quatre avions et un bateau chargés d'aide humanitaire, Tunis propose d'accueillir une centaine de blessés et dépêche deux avions militaires d'aide alimentaire et médicale.

Des bâtiments endommagés à Beyrouth, le 5 août 2020.  
Des bâtiments endommagés à Beyrouth, le 5 août 2020.   (HOUSSAM HARIRI / NURPHOTO)

L'Algérie va envoyer à Beyrouth quatre avions et un bateau chargés d'aide humanitaire, d'équipes médicales, de pompiers, de vivres et de matériaux de construction, selon un communiqué de la présidence publié mercredi 5 août au soir. "Quatre avions algériens s'apprêtent à décoller pour Beyrouth", selon le communiqué publié après un entretien téléphonique entre le président Abdelmadjid Tebboune et son homologue libanais Michel Aoun. 

Ces appareils transporteront des équipes de médecins, de chirurgiens et de pompiers, des fournitures médicales et pharmaceutiques ainsi que des produits alimentaires, des tentes et des couvertures... Par ailleurs, un cargo acheminera des matériaux de construction qui serviront à la reconstruction de la capitale libanaise dévastée le 4 août par une double explosion. Abdelmadjid Tebboune a assuré le président libanais de "l'entière solidarité de l'Algérie avec le Liban dans cette douloureuse épreuve". Deux ressortissants algériens ont été légèrement blessés lors de ces explosions

Prise en charge des blessés 

La Tunisie voisine a proposé de faire venir et prendre en charge médicalement une centaine de personnes blessées dans les explosions et a annoncé l'envoi de deux avions militaires d'aide alimentaire et médicale. "Le président Kaïs Saïed a autorisé l'envoi d'urgence de deux avions militaires d'aide alimentaire et médicales pour soutenir le peuple libanais", indique la présidence de la République dans un communiqué. Le 4 août, le président Saïed avait adressé une lettre de condoléances à son homologue libanais Michel Aoun, l'assurant de son "soutien total au Liban frère".

Selon un dernier bilan provisoire du ministère de la Santé libanais, communiqué jeudi 6 août au matin, au moins 137 personnes ont péri et 5 000 ont été blessées dans les explosions.