Mali : un combat de longue haleine contre les djihadistes

Sophie Pétronin a passé quatre ans aux mains des groupes djihadistes qui l'avaient enlevée. La zone nord du Mali est très complexe.

Depuis 2013, au Mali, il y a plus de 5 000 soldats français déployés sur la zone immense autour de Gao. La France combat depuis ces années en payant un lourd tribut, avec notamment 45 soldats tués, rappelle la grande reporter Samah Soula. Il s’agit d'un territoire immense avec des groupes mobiles volatiles qui bénéficient de la complicité et de l'aide des populations locales, parfois même malgré elles. Un combat très difficile avec une question : peut-on gagner cette guerre ou pas ?

Coup de force de la junte militaire ?

La France a renforcé l'opération Barkhane depuis quelques mois, un combat de longue haleine mené au Mali. Avec la libération de Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé, la junte marque-t-elle un coup pour être légitime ? La junte et le gouvernement civil ont besoin de se légitimer aux yeux de la communauté internationale. Mais il y a eu aussi des manifestations il y a quelques mois contre le régime d'Ibrahim Boubacar Keïta parce que les choses n'avançaient pas sur le terrain de la négociation. Aujourd'hui, la junte et le gouvernement qui se mettent en place peuvent dire "on fait avancer les choses", avance Étienne Leenhardt, le chef du service étranger de France Télévisions en plateau.

Les militaires de la junte au Mali, après qu\'ils ont enlevé l\'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, le 19 août 2020, à Kati.
Les militaires de la junte au Mali, après qu'ils ont enlevé l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, le 19 août 2020, à Kati. (ANNIE RISEMBERG / AFP)