Mali : la dernière otage française, Sophie Pétronin, est libre

Le 24 décembre 2016, Sophie Pétronin était enlevée au Mali, à Gao. Elle a été libérée officiellement, jeudi 8 octobre au soir, en compagnie de l'opposant malien Soumaïla Cissé.

Après près de quatre ans en captivité, la dernière otage française dans le monde est libre. Sophie Pétronin a été relâchée, en compagnie de Soumaïla Cissé, jeudi 8 octobre. Homme politique malien très populaire, il avait été enlevé il y a sept mois. Il était sans doute le centre de la négociation qui avait débuté pour les libérer. Son fils est sur un petit nuage, explique depuis Bamako (Mali), notre correspondante Dorothée Olliéric. Depuis l'annonce de sa libération, son transfert a été compliqué puisque Sophie Pétronin était très fatiguée et malade.

Quelques heures de doute

Les Maliens ont été à la manœuvre depuis le début et ils ont communiqué un peu plus que la France. Du côté de quai d'Orsay, c'était silence radio depuis trois jours, décrit Dorothée Olliéric. Il y a eu un point de blocage sans doute sur la fameuse liste des 206 prisonniers qui devaient être échangés. Il y a eu un blocage notamment sur un ou deux djihadistes qui avaient "un peu trop de sang sur les mains", précise Dorothée Olliéric. Son fils a tout fait pour faire sortir Sophie Pétronin. Il était tout le temps en lien avec l'ambassadeur de France. Il y a deux jours, il était très enthousiaste avant une douche froide mercredi 7 octobre. Il retrouve enfin sa maman, se ravit Dorothée Olliéric.

>> Emmanuel Macron accueillera Sophie Pétronin à Villacoublay

Sophie Petronin, dans une vidéo diffusée au mois de juin 2018.
Sophie Petronin, dans une vidéo diffusée au mois de juin 2018. (SITE INTELLIGENCE GROUP/AFP)