Sophie Pétronin, la dernière otage française détenue depuis décembre 2016, a été libérée, annonce l'Elysée

Elle avait été enlevée le 24 décembre 2016 par des jihadistes au Mali.

Dans cette capture vidéo réalisée le 2 juillet 2017 à partir d\'une vidéo fournie par le groupe de renseignement SITE, on voit la Française Sophie Petronin, alors détenue par la branche malienne d\'Al-Qaida.
Dans cette capture vidéo réalisée le 2 juillet 2017 à partir d'une vidéo fournie par le groupe de renseignement SITE, on voit la Française Sophie Petronin, alors détenue par la branche malienne d'Al-Qaida. (SITE INTELLIGENCE GROUP / AFP)

"Immense soulagement". Le président de la République Emmanuel Macron a exprimé son émotion après la libération de Sophie Pétronin, a annoncé l'Elysée jeudi 8 octobre. L'humanitaire âgée de 75 ans, "retenue en otage au Mali depuis près de quatre ans", était la dernière otage française détenue.

>> Suivez notre direct sur la libération de Sophie Pétronin, la dernière otage française

"Heureux de la savoir libre", le président de la République "remercie tout particulièrement les autorités maliennes pour cette libération" et "les assure de l'entière volonté de la France de soutenir le Mali dans la lutte qu'il mène avec persévérance contre le terrorisme au Sahel", ajoute l'Elysée dans un communiqué, sans donner de détail sur la date et les circonstances de cette libération.

La présidence malienne avait annoncé un peu plus tôt cette libération sur Twitter. L'otage française avait été enlevée par des jihadistes fin 2016 au Mali où elle s'était installée 15 ans plus tôt pour s'occuper d'enfants malnutris. Emmanuel Macron a également "salué la libération de Soumaïla Cissé, responsable politique malien enlevé il y a six mois". Tous deux sont supposés avoir été aux mains de groupes liés à Al-Qaïda. Outre Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé, deux otages italiens, dont un prêtre enlevé au Niger en 2018, ont également été libérés au Mali, a annoncé Bamako.