DIRECT. Sophie Pétronin de retour en France, accueillie par Emmanuel Macron au pied de l'avion

La Française de 75 ans a été libérée après environ quatre ans de détention aux mains présumées des jihadistes. 

Ce qu'il faut savoir

Enfin libre. Sophie Pétronin, 75 ans, dernière otage française dans le monde, a retrouvé sa liberté au Mali après environ quatre ans de détention aux mains présumées des jihadistes. "Je viens d'échanger quelques mots par téléphone avec Sophie Pétronin. Quelle joie d'avoir entendu sa voix et de savoir qu'elle est maintenant en sécurité !", a annoncé Emmanuel Macron sur Twitter. 

Retour en France. Sophie Pétronin est arrivée en France, aux alentours de 12h45. Emmanuel Macron l'a accueillie à l'aéroport de Villacoublay (Yvelines). Vous pouvez suivre son arrivée en direct à l'antenne de la radio franceinfo et sur franceinfo TV.

Pas de prise de parole de l'ancienne otage. Sophie Pétronin n'a pas souhaité s'exprimer devant la presse a sa sortie de l'avion qui l'a ramené sur le sol français. Il en a été de même pour le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, qui a simplement réagi sur Twitter. Une intervention du président de la République était pourtant attendue.

 Captive depuis décembre 2016, Sophie Pétronin a été libérée en même temps que l'homme politique malien Soumaïla Cissé et deux Italiens. Elle a embarqué dans un avion à Tessalit, ville du nord proche de la frontière algérienne, avant de retrouver ses proches à Bamako.

Long combat. L'entourage de Sophie Pétronin, inquiet pour sa santé, n'a cessé de presser le président et le gouvernement français d'accepter de négocier avec les ravisseurs. L'Elysée n'a donné aucun détail sur les circonstances de cette libération.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PETRONIN

19h48 : "Elle était intarissable et on avait un président qui écarquillait les yeux. Elle avait envie de lui raconter plein de choses", témoigne Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de Sophie Pétronin, sur franceinfo. Selon son fils, Sophie Pétronin "a essayé de trouver des solutions pour tenir et de mettre un peu de légèreté dans cet enfer. Elle a réussi puisqu'elle est revenue. Elle est en forme, elle a toute sa tête".

(NATHANAEL CHARBONNIER / ESP - REDA INTERNATIONALE)

19h32 : "Je n'ai jamais été ni brimée, j'ai toujours été très respectée".

Sophie Pétronin est revenue sur ses conditions de détentions. "La nourriture était simple et répétitive mais je n'ai jamais eu de problèmes gastro-intestinaux, de digestion ou autre, non. La nourriture était saine, propre, bien faite", a indiqué l'ex-otage sur TV5Monde. Elle assure que ses geôliers l'ont "respectée et ont toujours tout mis en oeuvre pour que [son] séjour se passe au mieux".

18h00 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

• Le tribunal judiciaire de Paris a ordonné en référé la "suspension de l'opération" d'acquisition par le géant de l'eau et des déchets Veolia des actions de son concurrent Suez détenues par l'énergéticien Engie et de l'OPA à venir de Veolia sur Suez.

• Masque anti-Covid sur le visage, Sophie Pétronin, la dernière otage française dans le monde, libérée au Mali, est arrivée à la mi-journée en France, accueillie par sa famille et Emmanuel Macron, épilogue de près de quatre années de détention aux mains de jihadistes présumés.

• Le Nobel de la paix a couronné le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies qui, du Yémen à la Corée du Nord, nourrit des dizaines de millions de bouches dans un monde où la faim, redoutable "arme de guerre", devrait encore progresser du fait du Covid-19.

• Un homme s'est livré à la police et a été placé en garde à vue dans l'enquête sur la violente agression de deux policiers mercredi soir à Herblay (Val-d'Oise).

17h00 : En même temps que la Française Sophie Pétronin et l'homme politique malien Soumaïla Cissé, deux Italiens ont également retrouvé leur liberté, après avoir passé de longs mois aux mains de jihadistes. Qui sont-ils ? Éléments de réponse dans notre article.



(ANGELO CARCONI / AP / SIPA)

15h24 : Les otages italiens libérés cette nuit, Pier Luigi Maccalli et Nicola Chiacchio, ont atterri à l'aéroport Ciampino de Rome, où ils ont été accueillis par le président du Conseil, Giuseppe Conte, et le ministre des Affaires étrangères, Luigi Di Maio. "Enfin à la maison", a commenté ce dernier dans un message posté sur Facebook. "En un peu plus d'un an, nous avons libéré et ramené à la maison 7 otages italiens qui étaient aux mains de terroristes ou d'organisations criminelles", s'est-il encore félicité.



(LUIGI DI MAIO / FACEBOOK)

14h45 : Le quotidien Il Foglio affirme (en italien) que le gouvernement italien a versé une rançon pour obtenir la libération de ses deux ressortissants, en citant une source proche des négociateurs. Toujours selon cette source, de l'argent aurait également été versé par le gouvernement malien pour obtenir la libération de l'ancien ministre Soulaïma Cissé. "Les Français se sont tenus à l'écart des négociations italiennes, peut-être pour ne pas être impliqués dans ce paiement, mais ils ne s'y sont pas opposés", précise encore le quotidien italien.

14h22 : J'indiquais plus tôt ignorer depuis quand Sophie Pétronin, qui s'est déclarée hier "musulmane" devant quelques journalistes, était convertie à l'islam. Dans un article du Monde qui remonte à l'époque de sa capture, le fils de l'ex-otage décrivait Sophie Pétronin comme une chrétienne "croyante (...) qui dit autant 'que Dieu vous bénisse' que 'inch Allah'", comme nous le rappelons ici. Cela impliquerait donc que l'ex-otage s'est convertie à l'islam durant sa captivité. Merci aux lecteurs attentifs qui m'ont fait remarquer cette information !

14h10 : Voici le point sur l'actualité :

Masque anti-Covid sur le visage, Sophie Pétronin, la dernière otage française dans le monde, libérée au Mali, est arrivée à la mi-journée en France, accueillie par sa famille et Emmanuel Macron, épilogue de près de quatre années de détention.

• Le Nobel de la paix a couronné le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies qui, du Yémen à la Corée du Nord, nourrit des dizaines de millions de bouches dans un monde où la faim, redoutable "arme de guerre", devrait encore progresser du fait du Covid-19.

• Un homme s'est livré à la police et a été placé en garde à vue dans l'enquête sur la violente agression de deux policiers mercredi soir à Herblay (Val-d'Oise).

• L'édition 2020 de Paris-Roubaix, qui devait avoir lieu le 25 octobre, est annulée en raison de la pandémie, annonce ASO, la société organisatrice.

13h54 : Le chef de l'Etat a quitté l'aéroport de Villacoublay.

14h15 : Contrairement à ce qui était initialement prévu, Emmanuel Macron ne s'exprimera pas face à la presse, indique le journaliste de France 2 Arnaud Comte.

13h45 : L'entretien entre Emmanuel Macron, Sophie Pétronin et sa famille est maintenant terminé.

13h40 : Se félicitant qu'elle soit la dernière otage française dans le monde, l'ancien président a cependant appelé à la prudence : "Le fait que plus aucun Français ne soit retenu en otage dans le monde ne doit pas réduire la vigilance dans les déplacements de nos compatriotes sur les territoires les plus touchés par le terrorisme et les trafics humains".

13h39 : "La libération de Sophie Pétronin après quatre ans de détention vient mettre un terme à l'épreuve douloureuse pour une humanitaire qui s'est tant dévouée pour le Mali", déclare François Hollande dans un communiqué.

13h28 : Bonjour et merci pour votre message. Cette nuit, face à quelques journalistes, Sophie Pétronin a en effet déclaré : "Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d'Allah, parce que je suis musulmane". Je n'ai toutefois pas davantage d'informations, et suis incapable pour l'heure de vous dire si l'ancienne otage était déjà musulmane avant sa captivité ou non.

14h18 : Bonjour franceinfo, j'admire toujours votre pertinence et du coup je me retourne vers vous pour une vérification d'actualité. Quelques médias évoquent que Sophie Pétronin se serait convertie à l'Islam. Avez-vous pu vérifier cette information? Merci beaucoup.

13h17 : Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de Sophie Pétronin, n'a jamais renoncé à se battre pour obtenir cette libération. France 2 revient sur près de quatre ans d'effort, en France et au Mali.


13h13 : Sophie Pétronin et sa famille s'entretiennent actuellement avec le chef de l'Etat, qui devrait ensuite prendre la parole.

13h11 : C'est la deuxième fois qu'Emmanuel Macron accueille des ex-otages de retour en France, après les deux touristes libérés au Burkina Faso en mai 2019. Deux militaires français avaient été tués dans l'opération pour les libérer.

12h58 : Le service public se mobilise pour suivre l'arrivée de Sophie Pétronin. En plus de l'édition spéciale de franceinfo canal 27, vous pouvez suivre cet événement en direct sur France 2 ainsi que sur la radio franceinfo.

12h52 : Voici les images de l'arrivée de Sophie Pétronin, ex-otage française, sur la base aérienne de Villacoublay (Yvelines). L'appareil a décollé aux alentours de 6 heures à l'aéroport de Bamako (Mali). La Française a été accueillie par Emmanuel Macron et le ministre des Affaires étrangère Jean-Yves Le Drian.

13h00 : C'est une étreinte attendue depuis longtemps. En captivité pendant près de quatre ans, Sophie Pétronin a enfin pu prendre ses proches dans les bras, sur le tarmac de la base aérienne Villacoublay (Yvelines).



FRANCEINFO

12h49 : Sophie Pétronin est arrivée en France, accueillie par le président de la République.


12h46 : On évoque souvent le syndrome de Stockholm, c'est-à-dire une forme d'empathie pour les otages envers les geôliers. "Un psychiatre m'a dit que c'est l'un des syndromes moins bien démontrés et documentés", se souvient sur France 2 Nicolas Hénin, ex-otage du groupe Etat islamique. "Nous faisons l'objet de traitements qui n'étaient pas particulièrement sympathiques et qu'on peut même qualifier de violents". Dans ces conditions, il était difficile d'être "tenté de développer la moindre sympathie à leur égard".

12h45 : L'avion transportant Sophie Pétronin, ancienne otage au Mali pendant 4 ans, est arrivé en France.

12h44 : Emmanuel Macron est arrivé à la base aérienne de Villacoublay, où il doit accueillir dans quelques minutes Sophie Pétronin.


12h40 : C'est finalement le cas de l'homme politique Soumaïla Cissé, enlevé fin mars, qui a permis de finaliser la libération de Sophie Pétronin, analyse le journaliste spécialisé Wassim Nasr.

12h35 : Après quatre ans de captivité, Sophie Pétronin été libérée hier par ses ravisseurs. Mais que sait-on des conditions de la libération de l'humanitaire française ? Eléments de réponse dans notre article.

12h24 : Ancien otage en Syrie en 2013, Nicolas Hénin a raconté à France 2 les souvenirs de sa libération.

(FRANCE 2)

12h23 : Sophie Pétronin a recouvré la liberté, mais elle n'est pas seule. Soumaïla Cissé, le chef de file de l'opposition malienne, a lui aussi été libéré (en compagnie de deux otages italiens) après plus de six mois de captivité. La journaliste de la rédaction Afrique de franceinfo récapitule ce qu'il faut savoir à son sujet.




(MICHELE CATTANI / AFP)

12h13 : Le service public se mobilise pour suivre l'arrivée de Sophie Pétronin. En plus de l'édition spéciale de franceinfo canal 27, vous pouvez suivre cet événement en direct sur France 2 ainsi que sur la radio franceinfo.

12h08 : Sophie Pétronin, 75 ans, avait été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao (nord du Mali), où elle vivait et dirigeait depuis des années une organisation d'aide à l'enfance. Nous dressons son portrait dans cet article.




(AFP)

12h04 : L'avion transportant l'ex-otage française a quitté ce matin le Mali et doit se poser à 12h30 sur la base aérienne de Villacoublay, au sud de Paris. Sophie Pétronin y sera accueillie par le président Emmanuel Macron.

12h03 : Notre édition spéciale sur la libération de Sophie Pétronin débute. Suivez-la en direct avec nous ici.

12h03 : Notre édition spéciale sur la libération de Sophie Pétronin débute. Suivez-la en direct avec nous ici.

12h01 : Il est midi, voici les principaux titres :

• Sophie Pétronin, libérée après environ quatre ans de captivité, doit arriver en France sur la base aérienne de Villacoublay (Yvelines), à 12h30. Emmanuel Macron est attendu sur place pour l'accueillir. Suivez notre édition spéciale dans notre direct.

• Le prix Nobel de la paix est décerné auProgramme alimentaire mondial des Nations unies. Le comité Nobel a salué la capacité du Programme alimentaire mondial à intensifier ses efforts en pleine pandémie de coronavirus.

• L'édition 2020 de Paris-Roubaix, qui devait avoir lieu le 25 octobre, est annulée en raison de la pandémie, annonce ASO, la société organisatrice.

"Il faut que nous comprenions tous qu'on est partis avec une vision à long terme du Covid-19. Il faut voir jusqu'au printemps 2021", prévient le président du Conseil scientifique. Jean-François Delfraissy lance cet avertissement alors que Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passeront demain en zone d'alerte maximale. Les métropoles de Dijon et Clermont-Ferrand sont placées en alerte renforcée, soit un cran au-dessus de leur seuil actuel.

11h41 : Sophie Pétronin pouvait écouter la radio lorsqu'elle était captive. Et elle a pu entendre des messages de ses proches sur RFI.

10h36 : En attendant son arrivée en France, voici une autre réaction en vidéo de Sophie Pétronin après sa libération. L'ex-otage dit qu'elle souhaite simplement passer du temps avec son fils et lui dire ": "Pardonne-moi. Je t'ai donné beaucoup de peine, des soucis, de travail, pour m'aider à sortir de là où j'étais. Alors vraiment, je te demande de me pardonner."

(FRANCE TELEVISIONS)

10h30 : L'arrivée de Sophie Pétronin en France est prévue à 12h30 sur le tarmac de la base aérienne de Villacoublay (Yvelines). Emmanuel Macron est attendu sur place pour l'accueillir.

10h18 : "Au fond de moi, j'ai toujours été sûre et certaine que je ne mourrais pas. Je me suis dit 'Surtout, n'accorde pas d'importance à la mort car tu ne sais pas où, quand et comment elle arrivera'."


Voici une nouvelle vidéo du témoignage de Sophie Pétronin après sa libération.

(FRANCE TELEVISIONS)

09h02 : Il est 9 heures, voici les principaux titres :

"Je vais très bien !", a-t-elle assuré. Après environ quatre ans de captivité, la Française Sophie Pétronin a été libérée. Elle doit arriver en France aujourd'hui. Emmanuel Macron sera sur place pour l'accueillir. Suivez la situation dans notre direct.

"Il faut que nous comprenions tous qu'on est partis avec une vision à long terme du Covid-19. Il faut voir jusqu'au printemps 2021", prévient le président du Conseil scientifique. Jean-François Delfraissy lance cet avertissement alors que Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passeront demain en zone d'alerte maximale. Les métropoles de Dijon et Clermont-Ferrand sont placées en alerte renforcée, soit un cran au-dessus de leur seuil actuel.

• L'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, annonce des restrictions concernant l'utilisation du glyphosate pour la viticulture, l'arboriculture ou les céréales. Ces mesures entreront en vigueur dans les six mois. La fin totale du recours à l'herbicide controversé est promise pour 2023.

• L'Assemblée nationale a adopté, hier, en première lecture, la proposition de loi allongeant le délai légal pour avoir recours à une IVG (de 12 à 14 semaines), par 86 voix pour et 59 contre.

08h56 : A chaque fois que Sophie Pétronin changeait de campement, "elle emportait un caillou pour que son petit-fils puisse faire un aquarium" à son retour, raconte Anthony Fouchard, ancien correspondant de Radio France au Mali. "Sophie Pétronin a amassé des cailloux, de campement en campement. (..) Les jihadistes ont accepté et désigné quelqu'un pour porter le sac, qui au bout de trois ans et demi, doit peser un petit peu lourd", détaille-t-il.

09h51 : Le fils de Sophie Pétronin, interrogé par Dorothée Olliéric, envoyée spéciale de France Télévisions à Bamako, a ensuite décrit son émotion lors des retrouvailles. "C'était un petit garçon qui retrouvait sa maman, et c'était une maman qui consolait son petit garçon", raconte Sébastien Chadaud.

(FRANCE TELEVISIONS)

08h00 : "Je vais très bien !"

Ce sont les premiers mots de Sophie Pétronin après sa libération au Mali. Voici les images.

(FRANCE TELEVISIONS)

08h12 : Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal est l'invité des "4 Vérités" sur France 2. "Il y avait des discussions, des informations, qui pouvaient nous rendre optimistes depuis plusieurs jours mais dans ces affaires d'otages, c'est au moment où l'otage est en liberté que l'on peut vraiment se réjouir et célébrer", indique-t-il à propos de la libération de Sophie Pétronin.

09h51 : Cette nuit, le fils de Sophie Pétronin a partagé avec Dorothée Olliéric, envoyée spéciale de France Télévisions à Bamako, un premier selfie avec sa mère.

07h22 : Cela "se passait bien, l'air était sain, bon (...) Je me suis accrochée, j'ai tenu, j'ai beaucoup prié parce que j'avais beaucoup de temps, je me suis promenée, j'ai bien mangé, j'ai bien bu, de l'eau fraîche hein !", a relaté Sophie Pétronin. Elle a également précisé qu'elle pouvait écouter la radio. Ses gardiens, sur lesquels elle n'a pas fourni de précisions, lui faisaient passer des messages ou des vidéos, comme l'une dans laquelle son fils lui disait "Tiens bon".

07h22 : "J'étais dans l'acceptation de ce qui m'arrivait, et je n'ai pas résisté, et puis voilà je m'en suis sortie."


Sophie Pétronin est revenue sur ses années de captivité dans un entretien auprès de l'AFP et de RFI. Le temps lui a paru "un peu" long, "mais j'ai transformé la détention, si on peut dire, en retraite spirituelle", a-t-elle raconté.