Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, mort au combat, nommé officier de la Légion d'honneur

Emmanuel Macron a déposé la médaille d'officier de la Légion d'honneur sur le cercueil du militaire, lors d'une cérémonie aux Invalides.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron devant le cercueil du caporal-chef Maxime Blasco tué au Mali, le 29 septembre 2021, aux Invalides, à Paris.  (STEPHANE MAHE / POOL / AFP)

Une cérémonie à la mémoire de Maxime Blasco, soldat français de 34 ans tué au Mali. Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a présidé un hommage national au caporal-chef du septième bataillon de chasseur alpin de Varces (Isère), tué "lors d'une opération de reconnaissance et de harcèlement" des forces jihadistes au Mali vendredi, dans le cadre de l'opération Barkhane.

Avant son entrée dans la cour des Invalides à Paris, où se tenait cette cérémonie, le cortège funéraire a traversé le pont Alexandre-III, comme le veut la tradition. Il est ensuite arrivé dans l'enceinte des Invalides, où un hommage national a été rendu au soldat à 16h30. 

"Sergent Maxime Blasco, au nom de la République française, nous vous faisons officier de la Légion d'honneur", a déclaré Emmanuel Macron lors de cet hommage, après avoir salué les proches du caporal-chef. Le président de la République était accompagné par le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre des Armées, Florence Parly. 

Maxime Blasco, le 52e soldat français mort au Sahel depuis 2013, avait été plusieurs fois décoré pour ses faits d'armes. Il avait reçu la médaille militaire le 18 juin dernier. En 2019, le caporal-chef avait sauvé deux soldats après le crash de leur hélicoptère dans le désert du Sahel, avant de parvenir à quitter les lieux en s'accrochant, à la force de ses bras, à un autre appareil, alors qu'il était blessé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre au Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.