Pourquoi la France ne s'exprime pas sur les manifestations contre Abdelaziz Bouteflika ?

La France ne s'est pas encore exprimée sur la situation de crise en Algérie. Plusieurs manifestations ont été organisées en opposition au cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika.

Voir la vidéo
france 2

Face aux manifestations qui se multiplient en Algérie, la France se mure dans le silence. "Le terrain algérien pour la France est totalement miné. Toute déclaration de l'ancienne puissance coloniale, aujourd'hui encore, c'est un produit hautement inflammable", analyse le journaliste Étienne Leenhardt sur le plateau du 20 Heures. Ce silence traduit également une vraie préoccupation, car en cas de crise grave, les répercussions seraient importantes pour la France.

Silence radio pour des raisons multiples

"L'année dernière, la France a accordé plus de 400 000 visas de courte durée à des Algériens, le risque existe d'une explosion de ces demandes si la situation dégénère", poursuit le journaliste. Enfin, dans le cadre de la lutte antiterroriste au Sahel, dans le sud de l'Algérie, la France a besoin de la coopération du pays. "Pour toutes ces raisons, silence radio, au risque évidemment de donner l'impression que ce silence est une forme de soutien implicite à un régime autoritaire en grande difficulté" conclut Étienne Leenhardt. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans les rues d\'Alger (Algérie), le 1er mars 2019. 
Des manifestants dans les rues d'Alger (Algérie), le 1er mars 2019.  (RYAD KRAMDI / AFP)