Afghanistan : des Français bloqués à Kaboul

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
afgha kaboul piege
FRANCEINFO
Article rédigé par
D. Ollieric, M. Behboudi, F. Le Moal, Y. Kadouch - franceinfo
France Télévisions

En Afghanistan, beaucoup de ressortissants français et franco-afghans sont encore à Kaboul, piégés par la prise rapide de la capitale afghane par les talibans.

Quitter Kaboul à tout prix, fuir en laissant derrière soi un pays, l'Afghanistan, aimé passionnément. Choisir l'exil pour avoir la vie sauve, c'est l'histoire d'un interprète qui a travaillé pour l'armée française de 2008 à 2014. Il vit en France depuis cinq ans, mais cet été, il a emmené ses filles en vacances à Kaboul. Le piège s'est refermé sur la famille, il devait rentrer à Metz (Moselle) le 15 août, jour de la prise de Kaboul par les talibans. "Au départ, j'avais un peu d'espoir, je pensais qu'on serait bientôt évacués, mais petit à petit j'ai perdu espoir, je deviens de plus en plus déçu. Pour les talibans, les gens comme moi sont des traîtres, des infidèles, selon leur propre interprétation", déclare le père de famille.

Rentrée en sixième manquée

Il redoute d'être tué, torturé et emprisonné. Une peur que la famille cache derrière les sourires, avec beaucoup de courage. Cela fait trois semaines que la famille devrait être rentrée. Les filles ne sortent pas de la maison, c'est trop dangereux. "Je regrette d'être ici, je voudrais être dans ma maison et mon école, elle est là-bas", confie l'aînée, qui a raté sa rentrée en sixième. Pour l'instant, pas d'évacuation possible. La France assure chercher des solutions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.