Séismes : Japon, Équateur, îles Tonga... y a-t-il un lien ?

Japon, Équateur, île Tonga, comment expliquer la conjugaison de ces tremblements de terre ? Explications.

FRANCE 2

Quatre séismes et des répliques en quelques jours seulement, Japon, Équateur, Pérou, îles Tonga, magnitude de 6 à 7,8. Leur point commun ? Tous sont situés autour de la plaque pacifique, l'une des plus vastes, l'une des plus actives aussi. Chaque année, elle dérive de près de 10 centimètres vers le nord-ouest et provoque des chocs avec les plaques voisines.

Une réaction en chaîne ?

Ces séismes sont-ils liés ? Y a-t-il une réaction en chaîne ? Non selon plusieurs experts. Les épicentres ne sont pas situés sur des plaques voisines et les magnitudes ne sont pas assez importantes pour qu'un séisme en provoque un autre avec l'onde de choc. Chaque année, une vingtaine de séismes sont recensés avec une magnitude supérieure à 7. Une énergie suffisante pour causer de lourds dégâts humains et matériels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme nettoie devant sa maison, dans la région de Kumamoto (Japon), qui s\'est effondrée après un séisme, le 15 avril 2016.
Une femme nettoie devant sa maison, dans la région de Kumamoto (Japon), qui s'est effondrée après un séisme, le 15 avril 2016. (KAZUHIRO NOGI / AFP)