Orange rappelle un téléphone portable qui émet trop d'ondes électromagnétiques

Environ 90 000 clients d'Orange sont concernés par ce rappel, selon le magazine "60 Millions de consommateurs".

Le téléphone concerné par le rappel est le modèle Hapi 30.
Le téléphone concerné par le rappel est le modèle Hapi 30. (MARTIN BERNETTI / AFP)

C'est un rappel inédit en France. Un téléphone portable vendu par Orange doit être retiré du marché à cause d'un niveau d’exposition aux ondes électromagnétiques trop élevé. Il s'agit du modèle Hapi 30, commercialisé sous la marque de l'opérateur et fabriqué par la société française Mobiwire. Orange a commencé à prévenir ses clients concernés à la mi-mars, précise le magazine 60 Millions de consommateurs.

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a détecté un dépassement du débit d’absorption spécifique (DAS) autorisé. Concrètement, il s'agit du niveau d'ondes absorbé par l’utilisateur d’un portable. Celui-ci est limité à 2 W/kg au niveau de la tête comme au niveau du corps. Or, le mobile Orange Hapi 30 dépassait la norme au niveau du tronc (2,1 W/kg).

D'autres rappels dans les prochains mois

"Ce mobile ne présente aucun risque pour la santé", a tenté de rassurer un porte-parole d'Orange, insistant sur le respect des normes d’émission dans la situation d’utilisation habituelle, quand le clapet est ouvert.

Mais ce type de rappel pourrait se multiplier dans les prochains mois. "Nous avons enregistré des dépassements sur quelques autres téléphones, révèle Gilles Brégant, directeur général de l’ANFR à 60 Millions de consommateurs. Les procédures contradictoires sont en cours avec les constructeurs."