Cet article date de plus de cinq ans.

Santé : crise de confiance pour les vaccins

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : crise de confiance pour les vaccins
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un tiers des Français sont sceptiques quant à l'efficacité des vaccins. La couverture vaccinale a baissé de 5% pour les bébés de zéro à neuf mois.

Restaurer la confiance des Français face aux vaccins. C'est l'objectif de la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Nina vient d'avoir 11 mois, l'âge du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les trois vaccins obligatoires. La piqûre qu'on va lui faire contient trois autres vaccins qui sont juste recommandés, dont celui contre l'hépatite B qui suscite une grande méfiance chez sa mère. "J'ai fait l'erreur d'aller sur internet où on trouve de tout, ça fait très peur. J'avais quelques appréhensions sur l'hépatite B. J'en ai parlé à mon médecin qui m'a dit avoir vacciné ses propres petits-enfants", explique la mère de Nina.

Le ministère lance un plan d'action

Cet argument a rassuré cette maman, mais plusieurs affaires ont rendu les Français méfiants face aux vaccins. Le vaccin contre l'hépatite B est soupçonné par certaines associations d'être en lien avec la sclérose en plaques ou encore la grippe H1N1. Résultat : un tiers des Français n'auraient pas confiance dans les vaccins. Face à ce constat, Marisol Touraine lance un grand plan d'action pour s'interroger sur l'obligation vaccinale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.