Les cellules psychologiques : un dispositif incontournable

Juste après l'attentat du 25 juillet 1995, les cellules psychologiques sont créées en France.

FRANCE 3

Au lendemain de l'attentat du 25 juillet 1995, qui a tué huit personnes, les cellules psychologiques voient le jour en France.

L'objectif ? Prendre en charge les victimes. A chaque drame, elles se retrouvent en première ligne parmi les secours, devenant aujourd'hui incontournables. "Il y a des personnes qui peuvent rester figées, sans rien dire. (…) On va essayer de renouer avec la parole pour les ramener 'sur terre'", rapporte Daphné Raynaud, psychologue et volontaire à la cellule d'urgence médico-psychologique de Paris.

"Reprendre contact avec la réalité"

Des psychiatres ou des infirmiers comptent aussi parmi ces cellules. Afin d'être le plus efficaces possible, ils ont tous reçu une formation inspirée pour partie de la psychiatrie militaire.
 
Danielle Lamy a perdu son fils lors de la disparition du vol Rio-Paris et explique comment le psychiatre l'a aidée : "C'est une voix étrangère que l'on entend, très rassurante, essayant de vous posez des questions, de vous faire parler pour que vous puissiez reprendre contact avec la réalité".


 

Le JT
Les autres sujets du JT