Quelle est la place accordée aux victimes de traumatismes ?

Le Dr Hélène Romano était l'invitée du Grand Soir 3 ce mardi 2 juin pour présenter son livre "Je suis victime".

FRANCE 3

Dans son livre "Je suis victime", le Dr Hélène Romano dresse un état des lieux peu réjouissant sur le suivi des victimes de catastrophes : crash, naufrage ou encore attentat. "On met en pâture des personnes très vulnérables psychiquement dans des dispositifs qui ne sont pas adaptés", confie le Dr Hélène Romano.
Les cellules psychologiques mises en place après une catastrophe sont très clairement une affaire politique selon Hélène Romano. "Dès qu'il n'y a plus les caméras, dès que les politiques sont partis sur un autre terrain, les victimes se retrouvent seules au monde", dénonce-t-elle sur le plateau du Grand Soir 3.

Pleurer n'est pas une pathologie

Dans son livre "Je suis victime", Hélène Romano évoque également l'après Charlie. Elle insiste sur le fait "qu'il est très important d'expliquer aux gens que pleurer et être triste parce qu'on a vécu un évènement traumatique ou parce qu'on est en deuil, ce n'est pas une pathologie".

Le JT
Les autres sujets du JT