La défense du leader de la CGT affaiblie par de nouvelles révélations sur son appartement

L'appartement de Thierry Lepaon, rénové aux frais de la centrale syndicale, venait d'être refait à neuf.

Le leader de la CGT, Thierry Lepaon, le 26 novembre 2013 à Paris.
Le leader de la CGT, Thierry Lepaon, le 26 novembre 2013 à Paris. (NICOLAS KOVARIK / CITIZENSIDE.COM / AFP)

L'appartement de Thierry Lepaon avait-il besoin de travaux ? Après les révélations du Canard enchaîné sur les coûteuses rénovations du domicile du patron de la CGT aux frais du syndicat, l'hebdomadaire précise mardi 4 novembre que le logement en question venait d'être refait.  Un coup de peinture blanche avait été passé sur les murs et une moquette neuve installée. "C'était parfait pour un jeune couple", estime le propriétaire du logement dans les colonnes du Canard

Ces travaux n'ont manifestement pas plu à la centrale syndicale. La moquette de cet appartement de Vincennes a été remplacée par du parquet flottant et les murs ont été à nouveau repeint. D'autres travaux ont été réalisés. L'entreprise AD Peinture qui a assuré ce nouveau chantier pour une facture salée, estime Le Canard Enchaîné. Les nouveaux toilettes ont ainsi coûté 4 453 euros.

Autre coup dur pour la défense de Thierry Lepaon, la superficie de l'appartement. Depuis le début de l'affaire, le trésorier de la CGT explique que pour compenser le coût des travaux, le propriétaire avait fait un geste sur le loyer. Or, comme Thierry Lepaonl'a lui-même indiqué un peu plus tôt dans la journée, l'appartement ne fait pas 120 mais 79. Pour cette superficie, le loyer de 2 000 euros par mois correspond au prix du marché. Contactés par le Canard, l'agence immobilière et le propriétaire démentent toute ristourne.