La CGT a payé la coûteuse rénovation de l'appartement de son patron, Thierry Lepaon

Selon "Le Canard enchaîné", ces travaux ont coûté 130 000 euros à la centrale syndicale. 

Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT, durant une manifestation contre le gel des salaires des fonctionnaires, le 15 mai 2014 à Paris. 
Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT, durant une manifestation contre le gel des salaires des fonctionnaires, le 15 mai 2014 à Paris.  (ROMUALD MEIGNEUX / SIPA)

Il aurait renoncé à quelques dépenses, comme l'installation d'un home cinéma ou d'une cave à vins. Cependant, selon Le Canard enchaîné du mercredi 29 octobre, les travaux de rénovation de l'appartement de fonction de Thierry Lepaon, en banlieue parisienne, ont coûté 130 000 euros à la CGT.

Selon l'hebdomadaire satirique, le secrétaire général de la centrale syndicale, élu en mars 2013 à la tête de la confédération, habitait auparavant dans le Calvados et souhaitait garder "de la verdure" autour du logement de fonction que la CGT devait lui trouver. "On n'a pas osé le loger à Aubervilliers ou à Clichy", confie au Canard le trésorier Eric Lafont. Et celui-ci se retrouve avec une facture qui fait tousser. Les travaux pour cet appartement de 120 m2, situé le long du bois de Vincennes, ont coûté 130 000 euros à la CGT, mais le devis initial était encore plus élevé : 150 000 euros, avant les concessions de Lepaon.

"La confédération a (…) décidé de louer un appartement, proche du siège de la CGT, pour permettre au secrétaire général d'exercer son mandat" et "l'appartement a été remis à neuf avant son entrée dans les lieux", a réagi la CGT dans un communiqué qui parle "d'un devis estimatif"