Cet article date de plus de neuf ans.

Lepaon assure avoir "appris par la presse" le montant des travaux de son appartement

Le secrétaire général de la CGT s'est justifié concernant l'affaire des coûteux travaux de rénovation de son logement, pris en charge par le syndicat. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, lors d'une conférence avec le ministre du Travail, le 7 avril 2014 à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Il se défausse sur son syndicat. Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a déclaré, mardi 4 novembre, que le montant des travaux dans son appartement de fonction à Vincennes (Val-de-Marne) résultait d'une "faute collective qui ne masque pas des responsabilités individuelles" et qui "révèle des failles majeures dans le fonctionnement interne de prise de décisions".

Le numéro 1 de la CGT, qui s'exprimait devant le parlement de la centrale, a également assuré avoir "appris par la presse" le devis et le montant des travaux réalisés. Il a cité le chiffre de 105 000 euros de travaux, et non pas 130 000 euros comme l'a révélé Le Canard Enchainé. Il a aussi précisé que son appartement faisait 79 m2 et non pas 120, comme indiqué dans l'hebdomadaire.

Du changement à venir dans l'administration 

Thierry Lepaon a aussi souligné que "les arbitrages et la décision finale" n'ont été "ni débattus, ni validés par une instance". Il précise qu'il va soumettre dès la semaine prochaine au bureau exécutif le recrutement d'un directeur administratif et financier qui "rendra compte de son activité conjointement à l'administrateur de la CGT et au Bureau confédéral".

La décision d'engager les travaux relevait "jusqu'à présent", selon lui, "d'une seule personne", qui peut prendre "cette décision sans être tenu d'en référer, a priori, à nos instances", dans une allusion au trésorier Eric Lafont, qui a signé le devis. Par ailleurs, Thierry Lepaon a justifié le choix de Vincennes par sa proximité avec le siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis) et "la discrétion, le calme et la sécurité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.