Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Bernard Cazeneuve annonce avoir porté plainte contre les dirigeants d'Uber

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
DLTFTV_MAM_5288506
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Pour le ministre de l'Interieur, les déclarations des dirigeants de la société invitant les chauffeurs du service UberPop à continuer le travail relèvent de l'incitation à poursuivre une activité illégale.

L'exécutif continue de faire pression pour faire plier Uber. Vendredi 26 juin, sur RTL, Bernard Cazeneuve a annoncé qu'il avait porté plainte, la veille, contre les dirigeants de l'entreprise de VTC : en appelant les chauffeurs non-professionnels de leur service UberPop à continuer le travail, ils se rendraient coupables d'incitation à la poursuite d'une activité illégale.

Pour le DG d'Uber France, "UberPop peut continuer"

Dans la nuit, François Hollande avait demandé que le service soit "dissous et déclaré illégal". Jeudi, après une journée de mobilisation des taxis, et sur demande du ministre de l'Intérieur, la préfecture de police de Paris a pris un arrêté interdisant UberPop à Paris.

"C'est un arrêté préfectoral, on va le contester et on verra ce que donne le recours, pour l'instant ça ne change rien, UberPop peut continuer" a réagi, jeudi, le directeur général d'Uber France. Une attitude "arrogante" et "cynique", pour Bernard Cazeneuve, qui estime que ces déclarations sont "passibles de poursuites".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.