Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Grève des taxis : pour François Hollande, "UberPop doit être dissous et déclaré illégal"

Le chef de l'Etat, qui a également condamné des "violences inacceptables", s'est exprimé dans la nuit de jeudi à vendredi à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande lors d'une conférence de presse, durant un sommet européen à Bruxelles (Belgique), le 25 juin 2015. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)

"UberPop doit être dissous et déclaré illégalet la saisie des véhicules devra être prononcée et effectuée", a annoncé François Hollande dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin, lors d'un sommet européen à Bruxelles. Le président a réagi après la journée de manifestations des taxis contre le service UberPop.

>> Les suites de la journée de mobilisation des taxis contre UberPop dans notre direct

Des violences "inacceptables"

"Il y a des violences qui sont inacceptables dans une démocratie, inacceptables dans un pays comme la France", a poursuivi le président français, même si, a-t-il ajouté, on peut "comprendre qu'il y ait de l'exaspération".

Ces déclarations vont dans le même sens que celles du ministre de l'Intérieur, qui a réaffirmé sa volonté, jeudi, de faire fermer UberPop, "un service illégal". Bernard Cazeneuve a toutefois reconnu qu'une fermeture de l'application ne pouvait résulter que d'une décision de justice mais a proposé que les véhicules UberPop soient "systématiquement saisis lorsqu'ils sont pris en flagrant délit".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.