Grève des taxis : une journée émaillée d'incidents

Ce jeudi 25 juin a été mouvementé avec la grève des taxis. Plusieurs incidents ont éclaté partout en France. Le mouvement va être reconduit.

FRANCE 3

La colère des chauffeurs de taxi opposés aux VTC et à UberPop a pris une tournure violente ce jeudi 25 juin. La grève des taxis a été suivie dans la plupart des grandes villes. Blocages de gares et d'aéroports, bagarres avec des chauffeurs Uber et leurs clients, scènes de guérilla urbaine : de nombreux incidents ont été relevés.

Les taxis, prêts à tout pour se faire entendre, ont multiplié les affrontements avec les CRS. "Si le gouvernement ne prend pas la décision de fermer Uber, ça va devenir incontrôlable", a déclaré un représentant des grévistes à France 3.

"Pris en otage"

Des agressions physiques ont eu lieu de chaque côté. Les voyageurs ont dû achever leur voyage à pied, bagages à la main. "C'est dommage d'être pris en otage. C'est toujours pareil", confie un automobiliste coincé sur la route. A la fin de la journée, le bilan est lourd : 10 interpellations, sept policiers blessés et 70 véhicules dégradés.
Les taxis s'insurgent car ils payent leurs charges, le crédit de leur licence et de leur voiture, alors que les chauffeurs d'Uber font le même métier sans en respecter les obligations. Ce jeudi soir, la reconduite du mouvement a été décidée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des taxis manifestent contre UberPop à Orly (Val-de-Marne), le 25 juin 2015.
Des taxis manifestent contre UberPop à Orly (Val-de-Marne), le 25 juin 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)