Taxis : les grévistes ne comptent pas s'arrêter là

1 500 taxis ont manifesté mardi 25 janvier aux abords de la capitale. Nathalie Pérez, en duplex de la porte Maillot, nous indique l'état d'esprit des chauffeurs de taxi.

FRANCE 3

Les manifestations des chauffeurs de taxi ont été tendues, mardi 26 janvier, aux abords de la capitale. Les taxis sont excédés de ne pas être entendus par le gouvernement dans le bras de fer qui les opposent aux véhicules VTC, libres de toutes charges, donc moins chers.

Grève reconductible

"Si le préfet de police ordonne ce soir la dispersion des manifestants, les quelque 1 200 chauffeurs de taxi présents ici sur la place de la porte Maillot n'ont pas l'intention de rentrer chez eux", prévient Nathalie Pérez, journaliste de France 3.

"Ils organisent des renforts, des ravitaillements pour pouvoir tenir toute la nuit et affirment qu'ils comptaient bien maintenir le blocus demain et plus encore s'il le fallait, car cette grève est reconductible. Si aujourd'hui était une journée noire, celle de demain risque d'être la même", prévient la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers lors des affrontements entre conducteurs de VTC et taxis en grève, à Paris, le 25 juin 2015.
Des policiers lors des affrontements entre conducteurs de VTC et taxis en grève, à Paris, le 25 juin 2015. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)