Viol à Courbevoie : un temps d'échange sur l'antisémitisme organisé à l'école

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
L'agression antisémite et le viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine), samedi 15 juin, a fait réagir l'ensemble des partis. Emmanuel Macron a demandé un temps d'échange sur l'antisémitisme et le racisme à l'école.
Viol à Courbevoie : un temps d'échange sur l'antisémitisme organisé à l'école L'agression antisémite et le viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine), samedi 15 juin, a fait réagir l'ensemble des partis. Emmanuel Macron a demandé un temps d'échange sur l'antisémitisme et le racisme à l'école. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - E. Meyer, V. Labenne
France Télévisions
franceinfo
L'agression antisémite et le viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine), samedi 15 juin, a fait réagir l'ensemble des partis. Emmanuel Macron a demandé un temps d'échange sur l'antisémitisme et le racisme à l'école.

Trouver les mots justes à l'école pour ouvrir le débat sur le racisme et l'antisémitisme. Après l'agression d'une jeune fille, ce dialogue est parfois jugé difficile par les professeurs. Un enseignant avoue notamment ressentir un malaise dès qu'il doit parler de laïcité dans sa classe. "La moindre petite étincelle, le moindre petit sujet est sensible et peut amener des réactions", confiait-il anonymement en 2022. 

Comment aborder le sujet auprès des jeunes ?  

Des tensions qui poussent certains professeurs à une forme de censure. Pourtant, ces temps d'échange sont plus que nécessaires, selon l'historien Iannis Roder, qui conseille aux enseignants de s'appuyer sur l'actualité pour ensuite laisser les élèves s'exprimer. Pour l'instant, les modalités précises de ce nouveau temps d'échange, voulu par le président Emmanuel Macron, ne sont pas connues. Il devrait néanmoins avoir lieu dans les prochains jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.