Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Djamel Beghal, le mentor

Depuis sa cellule d'isolement de la prison de Rennes, Djamel Beghal a peut-être suivi la traque de ses anciens élèves. Assigné à résidence dans un hôtel du Cantal en 2010, c'est là qu'il reçoit les visites de Cherif Kouachi et d'Amedy Coulibaly. "Complément d'enquête" sur les traces de Beghal (extrait).

L'enquête sur le parcours des trois terroristes responsables des attaques des 7 et 9 janvier derniers se poursuit. On sait qu'ils ont croisé la route de Djamel Beghal. Figure de la cause jihadiste, ce Franco-Algérien de 49 ans a été condamné pour des projets d'attentat contre des intérêts américains à Paris. Un référent religieux qui apparaît aujourd'hui comme l'un des principaux artisans de la radicalisation des deux terroristes.

En 2000, Beghal part en Afghanistan, où il s'initie au maniement des armes et des explosifs, avant d'être arrêté en 2001 à Abou Dhabi. Extradé en France, il est condamné en 2005 à dix ans de prison. C'est là qu'il croise le chemin de Cherif Kouachi, qui purge une peine de trois ans pour sa participation à la filière des Buttes-Chaumont.

Libéré fin 2005, Beghal est assigné à résidence dans un hôtel du Cantal. Il y reçoit les visites de Cherif Kouachi et d'Amedy Coulibaly. Tous les trois ont une vision rigoriste de l'islam. Djamel Beghal est leur gourou. Amedy Coulibaly va emprunter une voie sans retour qui va le mener jusqu'au terrorisme. Il ne rêve pas d'Irak... mais du Cantal.

"Un homme intelligent qui s'est intégré" au village

Romain Verley, Tristan Walecks et Irène Bénéfice se sont rendus dans le petit village de Murat, là où Beghal a été assigné à résidence. Déchu de sa nationalité française, il n'a pas le droit de quitter le village. Il se fond dans le décor. L'ancien maire Bernard Villaret se souvient : "C'est un homme intelligent qui s'est intégré à la population, il rendait des services."

Beghal va y passer onze mois, aux frais de l'Etat. Ses journées sont rythmées par ses allées et venues à la gendarmerie. "Ça a coûté 3 000 euros par mois à la société : logé, nourri, blanchi", explique un gendarme de Murat.

Les faits et gestes de Djamel Beghal sont scrutés par les services de renseignements. Ceux-ci découvrent qu'il invite régulièrement des disciples, dont Cherif Kouachi, l'un des deux auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo. Il prodigue aussi des conseils religieux à Amedy Coulibaly.

Condamné à dix ans de prison, il a vu son appel rejeté par la justice en décembre 2014.

(LAURENCE DE VELLOU / AFP)