Val-d'Oise : le détenu de la prison d'Osny qui s'était évadé a été interpellé en Allemagne avec sa complice

Un détenu de la prison d'Osny (Val-d'Oise), qui s'était évadé de l'hôpital de Pontoise le 21 décembre, a été interpellé dimanche en Allemagne. Il était avec sa complice.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'une des unités de la maison d'arrêt d'Osny (Val-d'Oise), le 7 septembre 2016.  (ANNE COLLIN / MAXPPP)

Sa cavale aura duré cinq jours. Le détenu de la maison d'arrêt d'Osny (Val-d'Oise) qui s'était évadé mardi 21 décembre a été interpellé dimanche 26 décembre, a appris franceinfo de sources policière et proche de l'enquête. Il a été arrêté à Düsseldorf (Allemagne) avec sa complice, qui est également sa compagne, selon ces mêmes sources. Ce détenu s'était évadé lors d'un transfert entre la prison et l'hôpital de Pontoise.

Le 21 décembre, ce détenu se mutile le bras dans sa cellule. Il est alors transféré par les pompiers vers l'hôpital, situé à 800 mètres de là. Trois agents pénitentiaires non armés sont également présents. Quand le convoi arrive à l'entrée des urgences, les agents sont visés par des tirs d'arme à feu. Ceux-ci proviennent "d'au moins une complice munie d'une arme longue", selon le procureur de la République du Val-d'Oise. Le détenu parvient à prendre la fuite avec sa complice, à bord d'un véhicule. Un agent est légèrement blessé au dos par les tirs.

Visé par une enquête pour assassinat

Une enquête est rapidement ouverte pour "évasion en bande organisée" et "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique". Elle est confiée à la Direction centrale de la police judiciaire. Le parquet ouvre par la suite une information judiciaire, vendredi 24 décembre. La Brigade nationale de recherche des fugitifs et la police judiciaire de Versailles sont alors cosaisies de l'enquête. L'homme faisait l'objet d'une notice Interpol depuis son évasion, les enquêteurs français pressentant un départ à l'étranger.

Louis F., le détenu qui s'est évadé, est âgé de 28 ans. Il était en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Osny depuis le 1er octobre 2021, dans le cadre d'une enquête pour "assassinat". Déjà condamné pour des délits routiers et des faits de violences aggravées, Louis F. est également suspecté de "viol avec séquestration", à Yerres (Essonne) en 2019, selon les informations de France Télévisions. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Osny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.