Mort de Cherif Chekatt : "On a entendu la rafale de tirs, c'était impressionnant", témoigne une habitante du quartier

Christelle habite rue du Lazaret où l'auteur présumé de l'attentat de Strasbourg a été abattu par les forces de l'ordre jeudi soir. 

Des policiers cherchant de spreuves près du lieu où Cherif Chekatt a été abattu, le 13 décembre 2018 à Strasbourg. 
Des policiers cherchant de spreuves près du lieu où Cherif Chekatt a été abattu, le 13 décembre 2018 à Strasbourg.  (PATRICK HERTZOG / AFP)

"On a entendu la rafale de tirs, c'était impressionnant", a témoigné jeudi 13 décembre sur franceinfo Christelle une habitante de la rue du Lazaret, à Strasbourg, où Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat de mardi 11 décembre, a été repéré et abattu après avoir ouvert le feu sur trois policiers.

>> Attentat à Strasbourg : Cherif Chekatt a été abattu par la police, suivez notre direct

"Il y avait d'abord les hélicoptères qui passaient au-dessus du quartier, après on a entendu juste un petit clac, on a pensé que c'était une portière de voiture, on ne savait pas trop. Après il y a eu une rafale de tirs. On a commencé à regarder au niveau de la fenêtre", raconte-t-elle.

On a vu la police qui bloquait la rue et après il y avait un policier qui mettait en joue dans la direction où Cherif Chekatt a été abattuChristelle, habitante de la rue du Lazaretà franceinfo

Déjà une opération de police dans l'après-midi

Cette habitante est encore choquée par ce qui s'est passé. "Des policiers cagoulés sont arrivés et nous ont demandé de fermer les volets. On n'a pas pu voir, mais on a entendu la rafale de tirs et après il n'y a plus rien eu, donc on a commencé à regarder les informations et on a vu qu'ils l'avaient abattu. Le tatatatata à la suite, c'était impressionnant."

Dans l'après-midi, "il y avait déjà eu une opération de police." En entendant les hélicoptères passer régulièrement, elle s'est dit que Cherif Chekatt "devait être dans le quartier. C'est impressionnant, c'est la porte juste à côté. On est au 72 et c'est au 74 qu'il a été abattu." Les policiers ont demandé aux habitants du quartier de garder leurs volets fermés.