Attentat de Strasbourg : Chérif Chekatt a été abattu par la police après 48 heures de cavale

L'auteur de l'attaque meurtrière a été neutralisé jeudi soir. 

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est désormais terminé. Suivez ici les dernières informations sur la mort de Cherif Chekatt, abattu jeudi soir par la police

Cherif Chekatt a été abattu par la police jeudi 13 décembre au soir, à Strasbourg. Le suspect de l’attaque de Strasbourg de mardi soir, en plein centre-ville, s’était réfugié dans un entrepôt situé dans la Plaine des bouchers, dans le quartier de la Meinau, non loin du Neudorf, le secteur où il a été vu pour la dernière fois après l’attentat. Plus de 700 policiers étaient mobilisés pour la traque du terroriste. Un peu plus tôt dans la journée, une vaste opération de police s’était déroulée dans le quartier du Neudorf pour des levées de doute.

Le marché de Noël réouvert. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé la réouverture du marché de Noël pour vendredi. Le "dispositif de sécurité" sera "adapté", avec une  "réduction du nombre de points d'entrée", la présence renforcée de policiers nationaux, d'agents de sécurité privée et de sentinelle et des horaires modifiés, a précisé le ministre. Objectif : "Ne pas céder devant la peur, parce que la vie, la fête, notre culture, la joie, dont ce marché de Noël est un symbole, doivent l'emporter", a-t-il déclaré. 

"La solidarité de la nation tout entière". Emmanuel Macron a tenu ces propos à l'égard "des victimes et des familles touchées par l'attaque de Strasbourg", lors du sommet européen à Bruxelles. Il a ajouté que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner retournait en "fin de journée" à Strasbourg à sa "demande". 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #STRASBOURG

21h30 : Rappelons que l'attentat de Strasbourg a fait trois morts, et que trois blessés sont "entre la vie et la mort", expliquait tout à l'heure Christophe Castaner. Nous avons fait le portrait des victimes dans cet article.

21h27 : Un peu plus tôt aujourd'hui, une vaste opération de police avait eu lieu dans le quartier de Neudorf, pour une levée de doutes.

21h25 : L'incertitude n'aura pas duré longtemps : Cherif Chekatt a bien été tué.

21h22 : Cherif Chekatt a été abattu lors de l'opération des forces de l'ordre, confirment plusieurs sources policières à franceinfo.

21h22 : Non, cela veut dire que nous ne savons pas encore si Cherif Chekatt a été tué ou interpellé vivant, mais seulement qu'il a été "neutralisé".

21h22 : Bravo aux forces de l'ordre. "Neutralisé", ça veut dire qu'il a été abattu ?

21h21 : Selon les informations recueillies par franceinfo de source proche du dossier, Cherif Chekatt s’était réfugié dans un entrepôt situé à la plaine des Bouchers, dans le quartier de la Meinau non loin de Neudorf, le quartier où il avait été vu pour la dernière fois mardi.

21h17 : Cherif Chekatt, le suspect de l'attentat de Strasbourg, a été neutralisé par la police, à Strasbourg, selon plusieurs sources policières.

21h15 : "Le terroriste sera arrêté. (...) Ne pas ouvrir le marché de Noël serait céder à l'obscurantisme de ceux qui détestent notre mode de vie et notre liberté, leur céder ne serait pas la France."

Christophe Castaner a conclu son intervention en rappelant son attachement à la réouverture du marché de Noël.

21h12 : Hier, Edouard Philippe avait déjà annoncé que 1 300 militaires supplémentaires allaient renforcer les effectifs de l'opération Sentinelle.

21h08 : Le dispositif de sécurité autour du marché de Noël sera "adapté", explique Christophe Castaner. Le nombre de points d'entrée au sein du périmètre sécurisé où il se trouve sera réduit, de 19 à 15, et des policiers nationaux y accompagneront les agents de sécurité privée. Les horaires seront modifiés, de même que "le dispositif de desserte du tram".

21h07 : Le marché de Noël, où s'est produit l'attentat mardi soir, était fermé depuis. Christophe Castaner explique que cette réouverture a été décidée "pour ne pas céder devant la peur".

21h05 : Le marché de Noël de Strasbourg rouvrira demain, annonce Christophe Castaner.

21h02 : "280 enquêteurs sont actuellement à pied d'œuvre", explique le ministre de l'Intérieur, qui se trouvait à la préfecture depuis 19h30 pour un point sur la situation.

21h02 : Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner prend la parole à la préfecture de Strasbourg. Regardez-le en direct.

20h27 : Une opération de police à eu lieu à Kehl, et une partie de la traque de Cherif Chekatt se déroule en Allemagne. Dans cet article, on vous explique quelles sont les raisons de penser que le principal suspect de l'attentat a pu fuir dans le pays voisin.



(SEBASTIAN GOLLNOW / DPA / AFP)

20h05 : Selon des sources proches de l'enquête citées par France 2, la cinquième personne placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête, aujourd'hui, est un ami de Cherif Chekatt, et a hébergé le suspect la veille de l'attaque. Il a été placé en garde à vue à Strasbourg, en fin de matinée.

20h05 : Déjà condamné 27 fois dans des affaires de droit commun, Cherif Chekatt, le principal suspect de l'attentat de Strasbourg, a passé plusieurs années en prison. Est-ce là qu'il s'est radicalisé ? Margaux Duguet fait le point dans cet article.




(DR)

19h38 : France 3 Grand Est fait le portrait de Kamal Naghchband, la troisième victime de l'attentat de Strasbourg, dont la mort a été confirmée aujourd'hui. "Il avait quitté l'Afghanistan il y a vingt ans pour fuir la guerre et trouver en France la sécurité, et il meurt comme ça. C'est atroce", se désole le cousin de ce garagiste de 45 ans.

18h48 : Le suspect de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, est désormais l'homme le plus recherché de France. Aujourd'hui, 750 membres des forces de l'ordre étaient mobilisés pour le retrouver. De l'identification d'éventuels complices à la mise en place de contrôles sur la voie publique, la traque d'un ennemi public numéro 1 implique un certain nombre de mesures qu'Anne Brigaudeau vous détaille dans cet article.




(CHRISTOPH SCHMIDT / AFP)

17h59 : Une cérémonie d'hommage aux victimes va avoir lieu à 18 heures dans la cathédrale de Strasbourg. D'après un journaliste de Pélerin sur place, les cloches sonnent "à toute volée".

17h33 : Je m'excuse, mais que désigne exactement ladite "motion de censure" ?? Merci :)

17h22 : Des perquisitions ont eu lieu cet après-midi en région parisienne chez des proches de Cherif Chekatt, selon les informations de France 3. Les opérations sont terminées. Il n'y a pas eu d'interpellation.

17h05 : Nous pouvons maintenant vous donner des précisions : les policiers ont fouillé plusieurs maisons situées entre le numéro 3 et le numéro 7 de la rue d'Epinal, comme l'a constaté un journaliste de franceinfo sur place. Un drone a aussi survolé la rue. Il s'agissait d'une opération de vérification de domicile.

17h33 : Bonjour cher @anonyme. L'opération de police, qui était en cours dans le quartier de Neudorf vient de se terminer. Nous avions fait le choix de ne pas donner de détails pendant que l'intervention était en cours, pour ne pas entraver le travail des enquêteurs.

17h05 : L'opération du Raid pour interpeller l'islamiste est-elle toujours en cours ?

16h56 : Il s'agit d'un membre de l'entourage de Cherif Chekatt, qui a été interpellé à Strasbourg, précise une source judiciaire. Les quatre autres – ses deux parents et deux de ses frères – sont toujours en garde à vue.

16h56 : Une cinquième personne a été placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Strasbourg, annonce le parquet de Paris.

16h06 : Le RCSA rendra hommage aux victimes de l'attentat du marché de Noël. Pour leur match face à Reims, lors de la 18e journée de Ligue 1, les joueurs de Strasbourg porteront un maillot spécial, vierge de toute publicité.

16h02 : Sur Twitter, la police nationale du Bas-Rhin rappelle que la diffusion d'images ou de vidéos de l'opération de police "peut mettre en péril l'intervention".

15h47 : Depuis Bruxelles, Emmanuel Macron a affirmé "la solidarité de la nation tout entière" à l'égard "des victimes et des familles" touchées par l'attaque de Strasbourg. Il a aussi affirmé que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner allait retourner à Strasbourg à sa "demande".

15h41 : Bonjour @anonyme. Nous disposons de peu d'informations pour le moment sur la nature de cette opération policière. Il est par ailleurs important de ne pas entraver le déroulé de l'enquête. Un élément qui mérite d'être souligné cependant : le Neudorf est le quartier où Cherif Chekatt a été déposé par un chauffeur de taxi après l'attentat, mardi soir.

15h38 : Opération en cours à Strasbourg ?

15h37 : Une opération de police est en cours à Neudorf, un quartier du sud de Strasbourg.

15h20 : "C'est la France, mais également une grande ville européenne qui a été touchée."

Emmanuel Macron s'exprime depuis Bruxelles, où il doit assister à un sommet européen sur le Brexit.

15h16 : "C'était un garçon très sympathique, très occidental dans sa façon de penser, faisant des blagues à tout le monde. Je ne peux pas dire qu'il était radicalisé."

15h13 : La dangerosité de Cherif Chekatt n'avait pas été détectée en Allemagne, lorsqu'il a purgé une peine de prison entre 2016 et 2017. C'est ce qu'a affirmé l'avocat allemand qui l'avait défendu à l'époque, Thomas Röder, interrogé par franceinfo. Selon lui, l'auteur présumé de l'attentat n'était "pas ce qu'on peut appeler un garçon radicalisé", même s'il pense désormais qu'il a "caché son jeu à cette époque".

15h19 : Les parents et les deux frères de Cherif Chekatt sont toujours en garde à vue, vient d'indiquer France 3. Comme nous vous le disions tout à l'heure, les enquêteurs sont convaincus, après les interrogatoires, que ces derniers n'étaient pas au courant du projet criminel du suspect. La police recherche toujours le frère aîné de l'auteur présumé, qui est lui aussi fiché "S".

13h24 : "Cette enquête a été ouverte en raison de l'importance particulière de l'affaire. Par ailleurs, des ressortissants allemands se trouvaient sur les lieux lors de l'attaque, mais ils n'ont pas été blessés", explique une porte-parole du parquet fédéral, citée par la presse allemande.

13h23 : Le parquet fédéral allemand ouvre une enquête pour "meurtres" et "tentatives de meurtres" après l'attentat du marché de Strasbourg.

13h11 : Selon les informations de France 2, les enquêteurs ont la conviction que les proches de Cherif Chekatt n'étaient pas au courant de ses intentions. Quatre de ses proches – ses parents et deux de ses frères – étaient hier soir en garde à vue.

12h44 : Nous savons cependant qu'une opération de police a été menée dans le cadre de l'enquête à Kehl, en Allemagne, près de la frontière. Les recherches de police n'ont pas permis de le retrouver.

12h43 : Bonjour cher . Les autorités ne communiquent pas avec précision sur le périmètre des recherches menées pour retrouver l'auteur de l'attentat de Strasbourg. Cela pourrait l'aider dans sa cavale. Nous savons seulement que des recherches sont en cours, en France évidemment, mais aussi en Allemagne et en Suisse, des pays limitrophes où Cherif Chekatt a pu se rendre.

12h41 : Où se concentre pour le moment les recherches de Cherif Chekatt?