Procès des attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam se sépare de son avocat Frank Berton

Salah Abdeslam fait partie des 14 accusés qui seront jugés par la cour d'assises spéciale de Paris, à partir du 8 septembre, pendant plusieurs mois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'avocat Franck Berton quitte un tribunal à Londres (Royaume-Uni), le 19 mars 2018, après une audience du procès sur la mort de la Française Sophie Lionnet. (NIKLAS HALLE'N / AFP)

Leur collaboration a pris fin à trois mois du procès des attentats du 13-Novembre. Salah Abdeslam, dernier survivant du commando terroriste qui a fait 131 morts à Paris et Saint-Denis en 2015, a congédié son avocat français, Frank Berton, en mai, selon des informations de Marianne confirmées à franceinfo par le ténor du barreau lillois, vendredi 18 juin.

Salah Abdeslam fait partie des 14 accusés qui seront jugés par la cour d'assises spéciale de Paris, à partir du 8 septembre, lors d'un procès hors norme qui doit s'étendre sur 110 journées d'audience et durer environ huit mois. Salah Abdeslam, détenu en France et placé à l'isolement, sera notamment jugé pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", "meurtres en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste". Les autres accusés sont des logisticiens, convoyeurs et intermédiaires présumés. Six autres personnes sont visées par un mandat d'arrêt. 

Signe de l'ampleur de l'enquête, le dossier d'instruction fait un million de pages et 542 tomes. Pour accueillir les plus de 1 750 parties civiles, une salle d'audience de 550 places a été construite au cœur de l'historique palais de justice de Paris, sur l'île de la Cité. Au moins 17 salles de la cour d'appel pourront être utilisées pour retransmettre les débats. Une webradio sécurisée permettra aux victimes de suivre les audiences de chez elles, en léger différé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.