Attentats du 13-Novembre : le procès aura lieu du 8 septembre 2021 à fin mars 2022

Vingt personnes seront jugées devant la cour d'assises spéciale de Paris, dont Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos qui ont frappé la capitale et Saint-Denis en novembre 2015.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La cour d'assises spéciale du palais de justice de Paris, le 2 septembre 2020. (DENIS MEYER / HANS LUCAS)

Le procès des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, se tiendra du 8 septembre 2021 à fin mars 2022, a appris franceinfo vendredi 11 décembre de source proche du dossier. 1 765 personnes physiques et morales se sont constituées partie civile.

Le "cerveau" des attaques toujours introuvable

Vingt personnes seront jugées devant la cour d'assises spéciale de Paris, dont Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos qui ont frappé la salle de spectacle du Bataclan, des terrasses de cafés et restaurants ainsi que les abords du Stade de France. Dans cette affaire, 14 personnes ont été mises en examen dont 11 placées en détention provisoire. Six autres personnes sont visées par un mandat d'arrêt.

Parmi les suspects qui sont renvoyés devant la cour d'assises spéciale figure Oussama Atar, membre important du groupe État islamique belge, considéré comme le "cerveau" des attentats du 13-Novembre. Il aurait planifié ces attaques depuis Raqa, en Syrie. Il est à ce jour introuvable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.