La Belgique, plaque tournante du terrorisme en Europe ?

La plupart des terroristes impliqués dans les attentats de Paris du 7 janvier et 13 novembre sont passés par Molenbeek, quartier populaire de Bruxelles.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Bruxelles est en état d'alerte. Le risque d'attentats est à un niveau maximal depuis samedi 21 novembre. La Belgique est devenue une plaque tournante du terrorisme en Europe. Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris, et son complice en fuite, Salah Abdeslam, étaient originaires de Molenbeek, quartier populaire de la capitale belge. Medhi Nemmouche, l'auteur de l'attaque contre le musée juif de Bruxelles, y avait séjourné. Tout comme Ayoub El-Khazzani, l'auteur de l'attaque du Thalys. Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly y avaient, eux, trouvé les armes des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. 

500 jihadistes en Belgique 

Difficile dès lors d'échapper à la suspicion quand on habite ici. Avec 500 jihadistes pour 11 millions d'habitants, la Belgique est en proportion le pays européen le plus représenté chez les terroristes islamistes. En Belgique, l'État rémunère prêtres, rabbins et imams, mais le royaume délègue souvent la gestion de ses mosquées à des pays étrangers comme l'Arabie Saoudite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats belges patrouillent sur la Grand-Place de Bruxelles (Belgique), samedi 21 novembre 2015, alors que la capitale est en état d\'alerte maximale.
Des soldats belges patrouillent sur la Grand-Place de Bruxelles (Belgique), samedi 21 novembre 2015, alors que la capitale est en état d'alerte maximale. (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)