Lutte contre le terrorisme : au cœur de la formation des réservistes de l'armée

Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir s'engager dans l'armée en gardant un pied dans le vie civile. Le reportage de France 3 auprès de ces apprentis militaires.

FRANCE 3

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la France souhaite augmenter ses effectifs dans l'armée, et faire aussi appel à davantage de réservistes. La plupart n'ont jamais touché une arme à feu : les voilà munis d'un fusil d'assaut. Ces hommes ne sont pas des militaires de carrière, mais des civils qui apprennent pour la première fois à manier une arme. Dans quelques jours, tous intégreront la réserve du 24e régiment d'infanterie. "Je suis audioprothésiste, sourit Quentin Papounaud, avant de poursuivre : La réserve, ça permet d'avoir un pied dans le civil et un pied dans le monde militaire".

Les effectifs vont doubler

Après trois semaines d'instruction, les réservistes seront amenés à patrouiller occasionnellement, dans le cadre de l'opération Sentinelle. "C'est un engagement patriotique", explique Arthur Beauregard, étudiant. Depuis les attentats, la réserve compte de nouvelles recrues. Aujourd'hui, le régiment compte 300 réservistes, mais d'ici à 2017, les effectifs vont doubler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un jeune homme étrenne son treillis au service militaire volontaire, mercredi 13 juin 2016, sur la base aérienne de Rochefort (Charente-Maritime).
Un jeune homme étrenne son treillis au service militaire volontaire, mercredi 13 juin 2016, sur la base aérienne de Rochefort (Charente-Maritime). (F. MAGNENOU / FRANCETV INFO)