Terrorisme : la filière belge comptait viser la France

Le Parquet belge a révélé ce 10 avril que la cellule terroriste a visé Bruxelles dans l'urgence. Elle ciblait d'autres sites en région parisienne.

France 2

L'aéroport de Zaventem et le métro bruxellois n'étaient pas les cibles prioritaires des terroristes. Le Parquet belge a annoncé ce 10 avril dans un communiqué que la cellule jihadiste comptait en fait attaquer à nouveau la France. Ils auraient en fait frappé Bruxelles cat ils ont été "pris de court par l'enquête qui avançait à grand pas".

Abrini, un acteur clé du réseau

Cette information a été révélée grâce à l'interrogatoire de Mohamed Abrini, arrêté le 8 août à Anderlecht (Belgique). Il a affirmé être "l'homme au chapeau" repéré avec les kamikazes de l'aéroport. Il est également mis en cause dans les attentats de Paris, soupçonné d'être un soutien logistique des attaques du 13 novembre.
Les sites visés par les terroristes n'ont pas été annoncés par les autorités belges. Ce soir, tous les suspects identifiés des drames de Paris et Bruxelles sont morts ou en prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
De gauche à droite : Abdelhamid Abaaoud, Salah Abdeslam, Mohamed Abrini et Foued Mohamed-Aggad.
De gauche à droite : Abdelhamid Abaaoud, Salah Abdeslam, Mohamed Abrini et Foued Mohamed-Aggad. (FEDERAL POLICE / POLICE NATIONALE / AFP)