VIDEO. Attaque près des anciens locaux de "Charlie Hebdo" : "C'était d'une très grande violence", raconte Elise Lucet

Deux salariés de la société de production Premières Lignes, qui réalise l'émission d'Elise Lucet "Cash Investigation", ont été blessés, vendredi, lors de cette attaque.

"Ça réveille des craintes et des traumatismes". L'attaque à l'arme blanche à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo, vendredi 25 septembre, a frappé durement les salariés de la société Premières Lignes qui produit notamment l'émission "Cash Investigation".

>> DIRECT. Attaque près des anciens locaux de "Charlie Hebdo" : suivez les dernières informations

Sur le plateau de franceinfo, la rédactrice en chef et présentatrice de l'émission, Elise Lucet, a fait un premier récit de l'attaque qui a fait deux blessés, "un homme et une femme, grièvement, qui font partie de la société Premières Lignes", a indiqué la journaliste. La jeune femme a été transférée à l'hôpital Georges-Pompidou.

"Une troisième de nos salariés a vu cet assaillant très clairement dans la rue, armé ou d'une machette ou d'une lame de boucher, en tout cas d'une arme apparemment extrêmement impressionnante, courir après un de nos collaborateurs qui était déjà blessé et ensanglanté dans la rue", a rapporté Elise Lucet.

L'assaillant l'aurait poursuivi "pour continuer à le frapper", a-t-elle ajouté sur le plateau de France 2 quelques minutes plus tard. La journaliste a précisé que cette attaque s'était passée "dans un immense silence". "A priori, à aucun moment, il n'y a eu de revendication islamiste, rien n'a été dit, ça été juste une attaque d'une très, très grande violence", a-t-elle conclu. Cette attaque ravive de douloureux souvenirs pour Elise Lucet, qui a rappelé que les salariés de Premières Lignes s'étaient rendus dans les locaux de Charlie Hebdo juste après l'attaque de janvier 2015 contre le journal satirique. 

Les pompiers et les forces de l\'ordre près des anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris où a eu lieu une attaque à l\'arme blanche vendredi 25 septembre 2020.
Les pompiers et les forces de l'ordre près des anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris où a eu lieu une attaque à l'arme blanche vendredi 25 septembre 2020. (ALAATTIN DOGRU / ANADOLU AGENCY / AFP)