Attaque à Paris : la liberté de la presse prise pour cible

Plantu, dessinateur de presse et caricaturiste, était l'invité du journal de 23 heures de franceinfo, vendredi 25 septembre.

franceinfo

Cinq ans après les attentats contre Charlie Hebdo, la presse a une nouvelle fois été prise pour cible, vendredi 25 septembre, dans l'attaque à l'arme blanche qui a eu lieu à Paris. "Ce sont encore des journalistes qui sont attaqués. C'est dans la continuité de ce que l'on vit déjà. Ce que je vois beaucoup, depuis 30 ans quand je vais dans les écoles, c'est qu'il y a des incompréhensions qui se sont installées", confie Plantu, dessinateur de presse et caricaturiste, sur le plateau du journal de 23 heures de franceinfo.

"L'incompréhension est souvent colossale"

"En 2005, quand il y a eu les premières caricatures danoises dans le journal Jyllands-Posten, il ne s'est rien passé. Ce n'est que quelques semaines après qu'il y a eu des manifestations au Pakistan", poursuit Plantu. "L'incompréhension est souvent colossale, c'est pour ça qu'on essaye de parler, d'aller dans les écoles pour se faire comprendre", conclut le dessinateur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plantu, dessinateur de presse et caricaturiste, était l\'invité du journal de 23 heures de franceinfo, vendredi 25 septembre.
Plantu, dessinateur de presse et caricaturiste, était l'invité du journal de 23 heures de franceinfo, vendredi 25 septembre. (FRANCEINFO)