Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : un projet longuement mûri

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat de Nice : un projet longuement mûri
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le caractère prémédité de la tuerie de Nice se confirme. Le terroriste a préparé son attaque pendant plusieurs mois. Une semaine après l'attaque, il apparaît aussi que le tueur a bénéficié de complicités.

Mohamed Laouej Bouhlel, un homme déterminé et organisé. Un terroriste qui avait prémédité son acte. Selon les derniers éléments de l'enquête, l'ordinateur et le téléphone saisis lors des premières perquisitions détaillent les nombreuses complicités du terroriste. Ainsi, ces douze derniers mois, il aurait eu 1 278 contacts téléphoniques avec un certain  Mohamed Walid G., aperçu sur la promenade le lendemain des attentats. L'acte terroriste aurait également été préparé sur les réseaux sociaux avec un autre complice. 

Cinq suspects jusque-là inconnus des services antiterroristes

"Le 4 avril 2016, un message Facebook de Choukri C. à l'auteur de l'attentat lui conseille de charger le camion, mettre dedans 2 000 tonnes de fer et couper les freins", a déclaré François Molins, le procureur de la République de Paris. Cet homme, Choukri C., accompagne le terroriste lors de son premier repérage en camion le 12 juillet. Ces deux proches ainsi que deux autres hommes et une femme soupçonnés d'avoir fourni au terroriste son pistolet ont été déférés devant la justice. Ils pourraient être mis en examen. Ces cinq suspects étaient jusque-là inconnus des services antiterroristes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat de Nice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.