Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat de Nice : des pierres et des ordures sur le lieu de la mort du chauffeur du camion

Un monticule de déchets s'élève sur la promenade des Anglais où Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été abattu par les policiers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un monticule d'ordures dressé, le 17 juillet 2016, sur l'emplacement de la promenade des Anglais où Mohamed Lahouaiej Bouhlel, auteur de l'attentat de Nice, a été tué par la police. (ERICK GARIN / AFP)

Depuis sa réouverture aux piétons, samedi 16 juillet, deux jours après l'attentat de Nice, la promenade de Anglais est devenue un lieu de recueillement, à l'image de la place de la République à Paris. Elle s'est couverte de fleurs, de bougies et de mots en hommage aux victimes. Lundi à midi, 42 000 personnes se sont rassemblées pour observer une minute de silence. Mais, dans cette ambiance paisible, un lieu est devenu l'exutoire de la colère de certains Niçois : l'emplacement où Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été abattu par les policiers. Un monticule d'ordures y a été élevé.

Insultes, crachats et coup de pied rageur

Sur le bitume, certains ont écrit "lâche" et "assassin" à la craie. Les passants ont jeté des cailloux, des mouchoirs, des bouteilles en plastique ou encore des emballages de fast-food. Sur leur passage, certains badauds crachent aussi sur ce tas d'ordures ou le frappent d'un coup de pied rageur, raconte Nice-Matin. Dimanche, un adolescent avait même mis le feu à ce monticule sous les yeux d'une journaliste du Monde.

"L'endroit est angoissant. Il suinte le malaise", témoigne la journaliste de Nice-Matin. Autour, certains pleurent, d'autres crient leur colère ou profèrent des insultes : "Qu'il soit mort 20 fois", "Merci la police""L'amour, tout ça, c’est bien, mais ce que tout le monde pense vraiment repose là", lance un observateur à côté de la journaliste du Monde, qui décrit la confusion d'une petite fille devant la scène : "Et lui papa, il ne faut pas lui donner de fleurs ?"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat de Nice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.