Russo-ukrainien en garde à vue : le suspect de 26 ans possédait tout le matériel pour fabriquer une bombe

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Un jeune homme a été interpellé lundi 3 juin, dans un hôtel près de l'aéroport de Roissy, après s'être blessé avec de l'explosif. Soupçonné d'avoir projeté une action violente sur le territoire français, cet ancien militaire russo-ukrainien a été placé en garde à vue.
Russo-ukrainien en garde à vue : le suspect de 26 ans possédait tout le matériel pour fabriquer une bombe Un jeune homme a été interpellé lundi 3 juin, dans un hôtel près de l'aéroport de Roissy, après s'être blessé avec de l'explosif. Soupçonné d'avoir projeté une action violente sur le territoire français, cet ancien militaire russo-ukrainien a été placé en garde à vue. (France 2)
Article rédigé par France 2 - E. Pelletier, K. Prevost, H. Puffeney, A. Dupont, H. Pozzo, P. Brame
France Télévisions
France 2
Un jeune homme a été interpellé lundi 3 juin, dans un hôtel près de l'aéroport de Roissy, après s'être blessé avec de l'explosif. Soupçonné d'avoir projeté une action violente sur le territoire français, cet ancien militaire russo-ukrainien a été placé en garde à vue.

Que s'est-il réellement passé dans l'après-midi du lundi 3 juin, derrière la façade d'un hôtel de l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise) ? Lorsque les secours sont appelés ce jour-là, un client vient d'être brûlé aux mains et au visage dans une explosion. Il est alors conduit à l'hôpital. Dans sa chambre d'hôtel, une surprise de taille attend les enquêteurs : "Les premières constatations ont conduit à la découverte de produits et de matériels destinés à la fabrication d'engins explosifs", expliquent-ils.

Un suspect de 26 ans, ex-militaire russe

Un engin incendiaire sera découvert dans la chambre, ainsi que du nitrate d'ammonium en faible quantité, parfois utilisé dans la fabrication de bombes artisanales, et un téléphone portable susceptible de déclencher une bombe à distance. Le blessé devient alors un suspect. L'homme a 26 ans, il est de nationalité russe et ukrainienne. Originaire de la région russophone du Donbass, il aurait servi dans l'armée régulière russe. Acte individuel ou téléguidé ? Impossible de le savoir à ce stade, mais pour certains spécialistes, le contexte de tensions avec la Russie est à prendre en compte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.